Le rôle de l'attente et de son corollaire : l'anxiété.

Fesséeo > Forum > Le reste > Le rôle de l'attente et de son corollaire : l'anxiété.

avatar shlack

Visibilité

Tout le monde
Il vous a été promis une fessée magistrale qui viendra en son heure. En attendant vous avez tout le temps de méditer sur la faute que vous avez commise mais surtout sur cette
raclée promise qui inexorablement s'approche.

Quelles sensations innombrables vous submergent ?

Mais peut être préférez vous la fessée spontanée, administrée sous le coup se la colère.

avatar sage
Je trouve le sujet très interessant!!

Je pense que l attente est extrêment importante.

Cela accentue le pouvoir du fesseur.
Cela augmente aussi l anxiété.Mais je n utiliserai pas le terme de peur.

Plutôt le terme d anxiété.

Et puis pendant l attente le puni peut se remettre en cause et sentir l inexorable arrivée de la punition etc.

Je pense aussi que le puni ne doit pas savoir exactement combien de temps durera l attente.

30 minutes 1 heure plus?
Je trouve cela interessant.
avatar Sia
Sachant que pour ma part, j'attends en général, pas 30 minutes, pas une heure, mais des semaines... C'est sûr que la fessée spontanée a un tel goût de rareté que je la préfère grandement
avatar shlack
Certe... Je comprends ! Cela peut même se compter en années.
avatar Sia
M'en parle pas
avatar floflo
L'attente….. le meilleur moment pour le fesseur…..
avatar shlack
Il se met dans la tête du (de la) puni(e).
Un peu comme un plat qui se fait mijoter à petit feu avant consommation.
avatar shlack
Sia je comprends parfaitement. Encore heureux qu'on sache qu'elle viendra bien un jour.
avatar LotharioGrimm
L'attente pour la (future) punie ca doit être assez terrible.
La honte, la peur, l'appréhension ...
Surtout si elle ne sais pas ce qui l'attend : fessée déculottée ou pas, à la main ou aux instruments.
L'envie d'amadouer son fesseur pour tenter de repousser la punition
Mais ausis la certitude qu'elle sera infligée ...
avatar Tyranha
Je ne suis pas fan de la fessée sous le "coup de la colère", c'est une émotion qui me semble rarement bonne conseillère.
Un tour au coin le temps que l'agacement redescende et que le/la penitent-e ai le temps de réfléchir me semble plus pertinent et être un préambule nécessaire.
De plus un certain Corneille as dit quelque chose que je trouve fort juste "le désir s'accroît lorsque l'effet se recul".
avatar francoisfabien
Tyranha a dit : Je ne suis pas fan de la fessée sous le "coup de la colère", c'est une émotion qui me semble rarement bonne conseillère.
Un tour au coin le temps que l'agacement redescende et que le/la penitent-e ai le temps de réfléchir me semble plus pertinent et être un préambule nécessaire.
De plus un certain Corneille as dit quelque chose que je trouve fort juste "le désir s'accroît lorsque l'effet se recul".


Quand j'étais potache, on réinterprétait à notre façon ce vers de Corneille:
"Mais le désir s'accroît lorsque les fesses reculent."

Répondre


Membres connectés



577 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.