La honte de la culotte baissée.

Fesséeo > Forum > La fessée > La honte de la culotte baissée.

avatar sage

Visibilité

Tout le monde
Le moment ou la culotte est baissée est extrêmement humiliante. Elle est très symbolique.

Alors pouvez vous me dire ce que vous en pensez?
Sentiment d'humiliation, d'impuissance etc.

avatar Pascfz
Particulièrement quand la punie est au coin...
avatar Sacha
Quand je suis au coin la culotte baissée et les fesses bien rougies après une bonne fessée déculottée j'éprouve beaucoup de honte.
avatar homfc
là encore je connais les deux situations. Une fessée sur une femme se conçoit que si la culotte est baissée et d'ailleurs pas forcément otée En tant qu'homme fessé, j'adore que madame me déculottes, et puis la sensation de sentir son calecon baissé, soit à la commissure des fesses soit aux genoux, est terriblement excitante
avatar chloelafolie
la culotte baissée, c'est toute son intimité dévoilée et la perte total de tout pouvoir, on se sent comme une gamine, les joues cramoisies
avatar Sia
Bon, comme d'hab, je sors du lot

Pas de honte et encore moins d'humiliation pour moi. Éventuellement, selon le contexte, une gêne. Pour tenter une métaphore pourrie, la fessée avant c'est comme la montée dans les montagnes russes, le moment où la culotte se baisse, c'est quand on est en haut, sur le point de basculer, un mélange d'appréhension et d'excitation
avatar shlack
Moment intense, magique, pleinement exposé à la volonté de l'autre qui examine vos courbures, analyse votre terrain avant de passer à l'action, comment cela va-t-il se passer ?, le temps est suspendu. La honte viendra, mais plus tard.
avatar fesssalair
Baisser sa culotte devant quelqu'un en attendant la punition est à la fois humiliant et excitant. Un homme ne peux, à ce moment, cacher son excitation par exemple.
Que le fesseur déculotte lui-même est encore autre chose, la sensation de ne plus avoir le contrôle est d'être entièrement offert.
avatar Olivier34
Que la culotte soit baissée - et seulement baissée, pas enlevée - est essentiel à la fessée. Je n'aime pas du tout ces fessées qui sont administrées à des personnes entièrement nues. D'abord, ce n'est pas réaliste : le plaisir de la fessée est celui d'une régression, d'un retour symbolique à l'enfance, d'une infantilisation. Être entièrement nu n'a rien d'infantilisant, être déculotté, oui. Ensuite, la présence de la culotte qui demeure là tout en ne cachant plus ce qu'elle devait cacher rappelle le moment et l'humiliation du déculottage, et le maintient vivant, si l'on peut dire. Le derrière se trouve alors encadré par le vêtement qui le borne en haut des reins et la culotte qui le borne en bas des cuisses. Nul ne l'a mieux décrit que Jacques Serguine dans son merveilleux Éloge de la fessée (Gallimard, 1973, p. 129) :

"J'abaisse la petite culotte jusqu'au pli délicieux des cuisses. Il me déplairait beaucoup de l'ôter tout à fait, parce qu'elle contribue à servir d'écrin, de cadre, et aussi parce que ce serait un bien trop long voyage, trop distrayant, et trop divertissant de la faire glisser jusqu'aux pieds, et de l'enlever. Ainsi, serti entre elle et l'autre petit bourrelet gracieusement chiffonné de la jupe, le derrière éclatant et moite, pâle et radieux semble tout entier offert, presque tendu, à la fois innocent et provocant ... "
avatar OliverStrict
Comment ne pas acquiescer à cette conclusion magistrale. Merci Olivier 34
avatar Claire
La culotte baissée est un ressenti épanouissant,se sentir vraiment punie.
Pour ma part .
Puis une mise au coin culotte baissée toujours une finale en beauté.

Répondre


Membres connectés



582 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.