Un bellâtre prétentieux fessé par des Dames

Fesséeo > Récits > Un bellâtre prétentieux fessé par des Dames

avatar francoisfabien

Visibilité

Tout le monde
Une anecdote vécue survenue à Moscou en 1732 et relatée par Madame Vigor, née Goodwin, à son amie restée en Angleterre.

"Il se trouve ici un jeune homme de qualité, qui a fait le tour de la France, etc. À son retour, il rencontra la compagnie de trois ou quatre jolies femmes, chez un ami où il dansait, chantait, riait, faisait le familier avec les dames et se conduisait à la mode de Paris. Comme il assurait la compagnie étonnée de ses airs, il se vantait ensuite de leur amour pour lui et de la passion qu’il avait inspirée à chacune d’elles. Ceci fut tant de fois répété dans toutes les sociétés, qu’il parvint enfin aux oreilles de Messieurs leurs Maris (car c’étaient des femmes mariées) qui, depuis quelque temps, avaient le regard renfrogné et ne parlaient guère, mais qui enfin d’une manière insolente exprimaient en termes formels la cause de leur mauvaise humeur. Les Dames insistèrent pour le faire comparaître avec elles devant leurs maris et ces couples aimables convinrent qu’une de ces nymphes le ferait inviter de venir souper chez elle sans lui faire savoir qui seraient les autres convives. Sur les ailes de l’amour, il vola au rendez-vous et fut reçu avec beaucoup d’allégresse, mais, au milieu de ses extases, elle lui reprocha les discours qu’il avait tenus; il les nia ; sur cela les autres Dames entrèrent avec leurs maris, les preuves de son crime furent produites et il fut convaincu d’avoir agi de mauvaise foi. Les maris prononcèrent la sentence, par laquelle il fut condamné à être fouetté par les Dames : il y en a qui disent qu’elles le punirent elles-mêmes, mais, selon d’autres rapports elles ordonnèrent à leurs servantes d’exécuter la sentence. Quoi qu’il en soit, il est certain que le châtiment fut infligé avec tant de rigueur qu’il se trouva obligé de garder le lit pendant quelques jours ; mais si les Dames ont été exécutrices ou seulement spectatrices, cela est encore douteux. Jugez par cet exemple de l’état où la galanterie se trouve dans cette région Hyperborée. Adieu."

Lettre XI des "Lettres d'une dame anglaise résidente en Russie à son amie en Angleterre"





Commentaires

avatar LF
Toujours intéressant de pouvoir resituer la fessée dans des anecdotes historiques.
La discrétion, quelle qualité indispensable dans certaines affaires...

Postez un commentaire


Membres connectés



615 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.