Tchatter ou conduire, faut choisir!

Tchatter ou conduire, faut choisir!

Par JessiRose

J’étais sur le tchat à discuter mais je devais prendre le volant. J’ai donc posé mon téléphone sur le siège passager avant. J'étais en train de conduire mais la tentation étais trop forte… Il fallait que je regarde et que je réponde! Tout le long du trajet je ne pu m’empêcher de jeter un œil à mon téléphone… Se qui me causa plusieurs frayeur une fois les yeux de nouveau sur la route.

Une fois rentrer un sentiment de culpabilité m’envahit… Car oui j’ai fait une très grosse bêtise! J’hésiter que devais je faire. Je dois l’avouer à mon homme, mais si il le sait… Je risque de recevoir une sacrée fessée… De plus ce n’est pas la première fois. La première fois il m’avais déjà donner une sacrée correction pour sa, tout en me disant que si je recommencer, sa serait clairement pire. Bon aller courage, je lui dit… étant donner qu’il était au travail je lui dit par SMS.

Un premier message disant «  mon chéri, j’ai fait une grosse bêtise ». Sa réponse se fut assez direct il me demanda qu'est ce que j’ai fait. Je lui répondit « j’ai récidiver… J’ai repris mon téléphone au volant je suis désolé… Je sais se que je mérite et du coup, je t’attendrais se soir au coin la culotte baissé! ». J’espérais que mon message montrant ma culpabilité allait le toucher et de se fait êtres plus doux… Mais à sa réponse je compris qu’il était très fâcher… il m’a juste dit que oui, je l’attendrais au coin, rien de plus… Pour moi sa voulais tout dire…


Une fois rentrer à la maison, il pris place sur le canapé. Moi j’étais toujours au coin les fesses nue. Il m’appela et me demanda de venir. Il commença à me gronder et à me rappeler ma faute et se qui aller m’arriver. Je ne broncher pas car après tout, moi même je savais que je mériter une très sévère fessée.

Il me fit signe de prendre place sur ses genou. Une fois en place la fessée commença. Il me fessa à la main sèchement, en faisant bien attention de bien fessée toute la superficie de mes fesses. Sa me chauffer, sa me brûler, il n’y aller pas de main morte. Puis la fessée pris fin. Toujours allonger sur ses genoux, il me dit que sa sera tout pour aujourd’hui. Car après tout je travailler de nuit et le temps nous étais limiter. Mais, me dit que demain il s’occuperait de mon cas et que là je ne dois pas m’attendre à une simple fessée à la main.

Il me releva et m’envoya au coin une bonne dizaine de minute avant de me laisser le droit de me rhabiller.

Le lendemain

J’ai eu la boule au ventre toute la journée! pour sur moi j'étais en week-end vue que c’était samedi, mais lui travailler donc j’ai du attendre 18H30 qu’il rentre pour savoir se qui aller m’arriver exactement…
Je reçut un message de sa part à 18H00 me disant qu’il quitter le boulot et que quand il rentrera il s’attend à me retrouver au coin bien sage a l’attendre.

Il rentra à la maison j’étais là ou il me l’avais demander au coins bien sage à l’attendre. Quand il me demanda de venir à lui, j'ai pu voir sur la table base, bien exposer la brosse et le martinet. Mon cœur battait à toute allure… J'allais recevoir une sévère fessée. Mais au fond de moi je savais que je devais la recevoir, je l’avais mériter.

Il me rappela mon erreur tout en me disant le menu. Ce n’est pas la première fois et je sais que sa c’est une bêtise qui le met hors de lui. Il m’avait promit une très sévère correction en cas de récidive et il compter bien tenir sa promesse! Il m’expliqua que j’allais recevoir une fessée comme je n’en avais jamais reçut au part avant, et que peut importe mes supplication il ne s’arrêtera pas!
Il me demanda d’ôter ma jupe et ma culotte avant de venir m’installer sur ses genoux. J’obéis de suite et sans broncher.

La fessée commença à la main et des le début très sévère. Mes fesses étais encore un peu sensible de la fessée de la veille et la chaleur se fit vite ressentir. Après plusieurs minute de fessée à la main, je pouvais déjà imaginer la couleur de mes fesses. Il fit une courte pause afin de me rappeler pourquoi j’étais punie et que ceci n’étais qu’un échauffement. Il pris la brosse sur la table et repris la fessée de plus belle. Il me fessée avec fermeter. Je ne pu m’empêcher de gigoter et de sangloter tellement que j’avais mal, mais je rester bien en place. Je voulais montrer à mon homme que je reconnaissais mes tord et que j'acceptais parfaitement cette fessée qui étais plus que mérité.

Il s’arrêta et posa la brosse, mes fesses étais en feu je voulais que sa se termine. Mais cela seul Monsieur pouvait en décider. Il me fit signe de me lever et d’aller au coin, je me suis dit, enfin c’est fini. Mais non il fessait juste une pause. Il me demanda de revenir et me fit me placer sur l’accoudoir du canapé. Une fois bien en place il reprit la fessée, mais avec le martinet je reçut une vingtaine de coup que je dus compter. Puis il posa le martinet et fit pareil avec la brosse, une série de vingt coup, avant de reprendre le martinet. Les séries de coups se multiplier, sa durer je n’en pouvais plus j’étais en larmes, j’avais de plus en plus de difficulté à compter… Il m’a poussé à ma limite. J’ai même crus que j’allais utiliser le safe word.

Quand il vis que je ne tenais plus il s’arrêta. Et m’envoya au coin. Mes fesses me brûler et me fessais vraiment très mal. Au bout de plusieurs minute au coins il mit fin à la punition, et me pris dans ses bras pour me faire un gros câlin. Il me dit qu’il ne voulais pas que je recommence car c’est dangereux et qu'il tien à moi. Je lui promis de ne plus jamais recommencer et il m’appliqua de la pommade sur les fesses afin d’éviter les bleus. (même si le lendemain mes fesses étais recouverte de bleu quand même et le son rester pendant une bonne semaine...)

J’ai eu très mal car la fessée étais très sévère mais je n’en attendais pas moins de monsieur. J’avais mériter une sévère correction et j’aurais étais déçut si il ne me l’avais pas donner, car cela voudrais dire qu’il s’en fou de moi. Mais ce n'est pas le cas, mon cher et tendre tien à moi, et cela plus que tout.