Punition de miss cheeky

Punition de miss cheeky

Par MissCheeky

Ce soir je le sais, je suis punie. En effet hier soir, alors que mon homme adoré m'a lâchement abandonnée pour un déplacement professionnel , je me suis rendu sur le merveilleux site "Fesséeo" et paraît il que je me serais comportée en vilaine petite effrontée... ce qui eu pour effet que monsieurthomas reçoive ce message:

"Bonsoir monsieurthomas,
J'ai encore discuté avec MissCheeky sur le chat, et comme à son habitude elle profite de votre absence pour se montrer particulièrement insolente.Comme il semble que les lignes que je me suis permis de lui donner la dernière fois n'aient pas servies à grand chose, je vous sollicite en espérant qu'il y aura cette fois pour elle des conséquences plus cuisantes etc.. "

Je n'étais pas , mais alors pas du tout fière de moi lorsque je reçu à mon tour un message :

"Et te concernant chérie, on aura à parler aussi. Prépares bien tes explications au sujet du site. J'ai reçu un message qui va te coûter cher. Prépares bien ce que tu as à me dire.
Je fini de manger et on s'appelle"

Vous vous en doutez bien, mais je vous le dis quand même, j'ai passé un sale quart d'heure au téléphone d'autant plus que je me suis permise de jouer de nouveau les insolentes..
Les consignes sont claires, je dois préparer , dans notre chambre , une chaise que je placerai au centre de la pièce accompagnée de mon carnet de punitions, de la brosse et l'attendre au coin .
Ayant un emploi du temps chargé je ne pouvais pas l'attendre au coin mais avant de quitter la maison je pris le temps de préparer la chaise, la brosse et le carnet de punition scrupuleusement rempli.
Lorsque je rentrai j'étais épuisée par ma lecon d'équitation mais malheureusement la journée n'etait pas prête de s'achever pour moi, je me garai et aperçu sa voiture .
ça y est je suis morte il est déjà là ..
Je ne demandai pas mon reste et exécutai les consignes sans qu'il n'ait à me les redire, j'aurais préféré partager avec lui les progrès que javais fais mais je pense qu'il n'était pas dans cette optique...
J'étais là, dans ma chambre, seule, au coin les mains sur la tête et derrière moi cette fichue chaise avec cette horrible brosse bon sang qu'est-ce qui m'a pris ... Qu'est-ce que je vais prendre ?! La honte.. de devoir tout vous raconter sur ce recit.
Je fus coupée dans mes rêveries lorsqu'il fit irruption dans notre chambre, je ne le regarde pas...
Je ne veux pas en rajouter mais bon sang qu'est-ce qu'il est long à scrupter mon carnet de punitions ligne par ligne, mot par mot, heureusement pour mon cas j'avais fais cela correctement .
Le moment était venu il m'attrapa le poignet et m'entraîna jusqu'à la chaise sur laquelle il prit place . Il s'en prenait maintenant à mon pantalon d'équitation qu'il baissa d'une traite accompagné de ma culotte , pourquoi ces pantalons sont- ils si souples...?

Sans ménagement il me renversa sur ses genoux et la première claque tomba ce qui eu pour effet de m'arracher un cri et de me plaindre.

- Aieuh ..ça fait mal !
-oui c'est une fessée !
- mais tu claques trop fort !

Agacé par mes supplications, alors que la fessée commençait tout juste, mon homme les ignora et dans un silence quasi complet je reçu une volée monumentale .
Il claquait fort sans faiblir une fesse puis l'autre tantôt deux fois sur la même je ne savais jamais sur laquelle ça allait tomber. Je dansais sur ses genoux j'étais épuisée lorsqu'il s'arrêta j'étais en sueur. Il me laissa reprendre ma respiration.
Il m'ordonna ensuite de lui tendre la brosse, ce que je fis sans discuter, il m'immobilisa les mains à l'aide de sa main gauche et mis sa jambe sur les miennes . Il reprit la correction avec la brosse .
Il claquait sur un rytme bien régulier tout en me grondant pour mes bêtises commises, cette brosse me faisait un mal de chien et j'avais beau gesticuler, râler et pleurer à chaudes larmes je n'arrivais pas à me défaire de son emprise . Il ne faiblissait pas, je devais attendre sagement qu'il cesse la punition lorsqu'il l'aurait decidé.
Une fois qu'il estima que j'avais pris suffisamment cher, il me redressa et m'acompagna au coin où il me refit prendre la même postion qu'avant la fessée. J'eu beau user de mes charmes pour avoir un calin il ne céda pas . Enfin pas avant d'avoir médité sur mon attitude.

Cher Doz je te demande de bien vouloir me pardonner pour mon attitude sur le chat, mes insolences et mes provocations et je promets de faire des efforts afin d'améliorer mon comportement.