Privée de sortie

Privée de sortie

Par MissCheeky

- J'y vais, je suis à la bourre à tout à l'heure chéri.

- Pas si vite jeune fille ! Ou vas tu comme ça ?

- bah au club ! J'ai une compét samedi prochain j'te rappelle!!

- Premièrement tu vas baisser d'un ton, deuxièmement tu vas retirer tes chaussures et ton manteau il est hors de question que tu sorte, il fallait y penser avant! Tu est punie ! Tu sors seulement pour aller bosser c'est bien com..

- Non mais tu plaisante la !? tu ne peux pas me faire ça !

- Tu le sais très bien et je t'ai déjà demandé de baisser d'un ton !

- Oh tu fais vraiment chier !

CLAC !
La porte venait de claquer et Lola était sortie à grande enjambées suivie de prés par Thomas qui la rattrapas avant même qu'elle ne grimpe dans sa voiture . En un tour de main elle se retrouva coincée sous son bras pantalon baissé et une volée monumental s'abattit sur ses fesses encore protégés par le fin tissu de sa culotte.

- Lâche moi im-mé-dia-te-ment ! Je vais être en retard avec tes coner.. euh avec tes bêtises .. s'il te plait ... Aie ! Allez lâche moi maintenant ! Aie ! Ouille !

- Surement pas, et si tu le prend comme ça on va baisser cette jolie petite culotte, et hop on met les petites fesses roses à l'air .

- Non ! Non ! Arrête ! C'est même pas drôle !

Pas ici ! On pourrait nous voir.. Aieuh!

- Mademoiselle Lola me manque de respect ! CLAC! CLAC! CLAC! et me désobéit CLAC ! CLAC CLAC ! alors elle reçoit la fessée cul nu devant la maison ! CLAC! CLAC! CLAC! comme une gamine!

- Noooooooon! Pardon! Stop! Je te demande pardon, je vais rester à la maison promis. Aie!

Lola pleurait maintenant à chaude larmes, il desserra son étreinte et lui attrapas le lobe de son oreille et l’entraîna à l’intérieur.

- Au coin ! Et vite !

Il était furax et elle honteuse, elle ne pu qu’obéir et n'osait plus le regarder,il l'impressionnait quand il se fâchait comme ça elle avait le sentiment de redevenir petite fille .

Il la laissa au coin un peu plus de 20 min ce qui était énorme pour la jeune fille qui habituellement ne tenait pas en place.

- Lola ..viens maintenant

Penaude Lola se dirigea vers son cher et tendre sans oser lever le regard sur lui.

- Je .. je suis vraiment désolée, tu sais.. je regrette beaucoup, je n'aurais pas du me sauver alors que je suis punie.

- Et ?

- Et je regrette de t'avoir parler comme ça. Pardon mon amour.

- D'accord ma chérie ça sera oublié dans quelques minutes vas te préparer à aller au lit je vais venir te border.

- Mais..

- Mais ?

- Bah.. Euh il est 19h

- Oui et ?

-Bah je vais pas aller au lit à cette heure la ! En plus on a même pas manger.

- Bien sur que si ma puce ça il fallait y penser avant, tu peux me rappeler pourquoi tu est punie !?

- Parce-que ..

- Parce-que ?

- J'ai ..je suis rentrée à 4h du matin après l'entrainement et que euh..

- Oui ?

- Sans te prévenir et euh.. J'étais bourrée

- Lola !

- Euh..j'avais un peu trop bue et tu était très inquiet.


En effet deux jours plus tôt après son entrainement, Lola sortie boire un verre avec les filles de son équipe et ne l'avait pas prévenue, il l'avait attendu et à son retour cela s'était très mal terminé pour ses fesses.

En se remémorant ce souvenir une larme coula le long de sa joue elle savait qu'elle l'avait déçu et cela la rendait malheureuse.


- J'étais mort de peur tu veux dire!

Donc un peu de repos va te faire du bien, aller file mon bébé je vais m'occuper de toi. Et prépare la brosse tu en a vraiment besoin ce soir!


- Non s'il te plait pas ça

- Tu discute encore ?


Elle ne répondit pas et s’exécuta avant d'encore aggraver son cas.

La suite se passe comme dans un rêve. Il l'a pris dans ses bras, lui fit un grand câlin et la renversa sur ses genoux.

Il commença par caresser ses deux globes déjà bien rougi par les précédentes fessées, puis débuta une longue et cuisantes fessée qui la fit pleurée longuement sans s'y opposer. Elle était détendue cette correction elle y aspirée cela lui faisait un bien fou .

Puis la brosse entra dans la dans pour le bouquet final, la brosse claquait la chipie suppliait, la brosse claquait encore et encore Lola promis mont et merveille.

Elle avait compris la leçon, la fessée s'arrêta, il lui appliqua tendrement de la crème sur les fesses et ils s'endormirent dans les bras l'un de l'autre .

ils étaient heureux.