La « patronne »

Fesséeo > Récits > La « patronne »

avatar insolite

Visibilité

Tout le monde
Indéniablement, La patronne, c’était elle…

J’appréciais beaucoup B professionnellement. Il avait les qualités rares des vrais artisans maîtres compagnons …précision, efficacité, mains d’or…et cette sorte d’élégance dans toutes les taches qu’il réalisait qui le faisait respecter par tous mes ouvriers et moi-même.

En terme de Chantier, on appelle ses profils « les artistes »…

Mais son caractère abrupt détestait le relationnel, et toute paperasse lui donnait de l’allergie…

Il avait « délégué » l’administratif à sa « patronne » qui s’en était emparé avec un appétit féroce. Petit à petit, elle avait pris le pouvoir et régentait l’entreprise. Tout devait passer par elle…

Je la détestais cordialement…

Autant les rapports avec B… étaient simples, autant tout accord avec sa « madame » relevait du combat de tranchée. Si encore la guerre avait eu un sens, j’aurais pu comprendre. Mais même la moindre tentative d’accord pour une coordination évidente était sujet à discorde.
Je n’évoque même pas le ton qu’elle employait qui relevait tout simplement de l’aboiement de Boxer.

Ça fait partie du boulot de gérer ce genre de problème… je supportais … et je crois bien que madame B n’a jamais pu penser que je lui aurais bien volontiers mis mon pied au cul….

Un matin, B est arrivé au bistrot où l’on se rencontrait pour prendre un café avant d’aller au travail. Il avait une sale tête, et je lui ai demandé ce qui le contrariait au taf. Il m’a répondu « rien dans le turbin, c’est ma femme qui me gonfle …t’as même pas idée »….

J’ai essayé de dévoyer avec une phrase bateau, mais il était vraiment en mal de vivre et il a listé avec ses mots simples toutes les misères que lui faisait subir « Mamine » …

J’avoue qu’il était héroïque de patience… B !!!

Il est peu dans mes habitudes de me mêler de la vie des autres. Mais bon… là je n’ai vraiment pas pu résister… :

« à ta place je lui mettrais une fessée magistrale…. je crois que ça elle comprendrait bien… »

(Je sais, c’est vraiment pas bien…mais bon…)

Il m’a regardé un peu étonné … la conversation s’est arrêtée là…


Le lendemain, à la même heure, il est revenu à la même place au comptoir…Avant même de me dire bonjour et assez souriant il m’a dit :

« j’ai écouté ton avis … ça l’a calmé … et en plus je crois bien qu’elle a aimé ça… »

je lui ai tapé sur l’épaule, j’ai parlé d’autre chose … et tout en causant je regardai ses mains calleuses qui étaient de véritables battoirs …

et intérieurement… je souriais…


Inso





Commentaires

avatar francoisfabien
Et je suppose qu'en quittant le comptoir vous êtes allé jeter un coup d'œil au fessier de cette patronne dont vous vous êtes efforcé de deviner les rougeurs à travers les vêtements.

Postez un commentaire


Membres connectés



582 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.