La fête est finie

Fesséeo > Récits > La fête est finie

avatar Katnip

Visibilité

Membres
À l'annonce du confinement, Arnaud, le frère de mon tendre époux, s'installe dans notre chambre d'amis pour éviter la solitude qu'engendrent les restrictions de sorties. 
Plus on est de fous plus on rit ! 
Ce qui donne aussi du répit à mes petites fesses. Puisque la DD reste pour nous une pratique qui est de l'ordre de notre vie privée. 

27e jour, et pas l'ombre d'une fessée en vue. 
Pourtant, Laure, la chipie, a eu quelques comportements déplacés… Mais Romain est un homme patient. 

Jusqu'au jour ou la goutte d'eau fit déborder le vase : 

- Les garçons, je sors faire quelques courses, vous avez besoin de quelques choses ? 
- Tu pourrais prendre du café au passage ? Et fais bien ton attestation de sortie, il y a de plus en plus de contrôles. 
- Mais non, ce n'est pas la peine, je vais juste à côté. L'écologie, tu connais ? Je ne vais pas perdre mon temps, et gaspiller du papier pour 10 minutes !!

Romain n'eut même pas le temps de répondre que Laure était déjà dans l'ascenseur. 

Laure rentre au bout d'une bonne heure, avec la mine des mauvais jours. 

- Tu en as mis du temps !
- Hum, oui, il y avait un peu de monde, et puis… 
Romain se doutait bien que l'attitude de sa chipie cachait quelque chose. 
Arnaud, qui regardait des vidéos sur Youtube, mit son activité sur pause, intrigué par le ton de son frère qui montait. 

- Et puis quoi Laure ? Quelle bêtise as-tu fait encore ? 

- Hooo ça va ne cries pas comme ça, c'est juste qu'il y avait une patrouille à la sortie du supermarché. 
- Et donc ??? 

Laure était déjà agacée, et elle se sentait à l'abri de toute punition, puisque son beau frère Arnaud était présent. 
Elle se permit même de répondre avec beaucoup d'insolence dans le ton de la voix : 

- Et donc, tu as très bien compris, j'ai été contrôlée. 
J'ai essayé de leur expliquer qu'il était débile de sortir avec une attestation alors que j'habite à 50 mètres, mais ils n'ont rien voulu savoir. 135 euros, il a coûté cher ton café. C'est bon, l'interrogatoire est terminé ??? 

Romain la prit fermement par le bras. Témoin oculaire ou pas, cette fois-ci la demoiselle avait dépassé les bornes : 

- Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi têtue que toi. Je t'avais prévenu de ne pas sortir sans attestation, mais comme à ton habitude tu n'en fait qu'à ta tête. Tu sais ce que représentent 135 euros ? 
Tu es vraiment irresponsable. 
Tu as gagné le gros lot. 
Maintenant, tu poses les courses sur la table, et tu files dans la chambre. Tes fesses et moi allons avoir une petite discussion. 
Arnaud, tu peux ranger les courses ? Nous avons des choses à régler Laure et moi. 

Laure n'avait jamais été aussi gênée. Il avait osé parler de leur pratique devant son beau-frère. 
Elle avait une seule envie : Disparaître. 
Mais la claque qui venait de tomber sur sa cuisse ne laissait guère place à la discussion. Elle s'exécuta donc et alla se réfugier dans leur chambre. 

Romain la rejoignit au bout de 5 minutes, accompagné de la brosse à cheveux de Laure : 

- Tu n'es pas au coin ? Tu as déjà oublié les bonnes habitudes ? 
- …
- Ne t'inquiète pas ma chérie, ça fait déjà quelques jours que tu cherches cette fessée. Tu ne vas pas être déçue. 
- Mais, tu ne peux pas me faire ça… Arnaud va tout entendre… Je te promets que je vais me rattraper. Tu n'auras plus rien à me reprocher, tu n'es pas obligé de me punir aujourd'hui. 
- Je vais t'apprendre que tes actes ont des conséquences. Tu veux agir comme une enfant ? Je vais te traiter comme tel. 
Garde tes larmes pour plus tard, tu vas en avoir besoin, et viens sur mes genoux. 
Toute tremblotante, les larmes aux yeux, Laure s'avance a tout petit pas, ce qui ne plaît pas à Romain : 
- Dépêche toi, ou je te déculotte de suite, et toute la punition se fait à la brosse à cheveux. Je suis déjà assez agacé comme ça.  TU VIENS ICI MAINTENANT LAURE !!! 
- Noooooon, snif, pas la brosse à cheveux, c'est bon, je viens répondit Laure sanglotante. 

Une fois allongée sur les genoux, la fessée ne se fit pas attendre. Romain était vraiment remonté et ça se sentait. La fessée était rapide, ferme, dure. Romain voulait faire passer un message, et n'y allait pas de main morte. Malgré le jean qui faisait barrière, Laure sentait déjà ses fesses brûler. 

Après une vingtaine de claques Romain lui ordonna d'une voix ferme : 
- Mets toi debout que je te descende ce jean. 

Le jean aux chevilles, la fessée reprenait. Romain ponctuait chaque syllabe par une claque bien appuyée sur chacune de ses fesses : 
 - MADEMOISELLE DÉSOBÉIT ? Et bien elle en subit les conséquences. 
- MADEMOISELLE SE CROIT AU DESSUS DES LOIS ???? Et bien, c'est une bonne fessée qu'elle reçoit. Comme une enfant. 

Laure se sentait humiliée. L'appartement est bien isolé, mais pas assez pour qu'Arnaud dans le salon puisse ignorer ce qui se passe. D'autant que Romain n'y allait pas de main morte, et parlait très fort. 
Déjà en larme, Laure ne put pas retenir le sanglot, lorsqu'elle sentit les doigts de Romains sous l'élastique de sa petite culotte : 

- Nooon Romain s'il te plaît, j'ai été assez punie, pas la culotte…. Je te promets de me tenir à carreau à partir d'aujourd'hui. S'il te plaît, non, j'ai trop mal. 
- TAIS TOI ! C'est une fessée, c'est tout à fait normal que tu aies mal. Je suis le seul à décider de la fin de cette punition, et elle est loin d'être terminée. 
Tu vas t'en souvenir longtemps de celle-ci. 

Alors que Romain prenait tout son temps lui faire glisser la culotte de Laure, cette dernière essaya de stopper sa trajectoire de la main. 
Une claque bien plus appuyée vint l'arrêter net : 

- Tu préfère peut-être qu'on continue cette punition dans le salon Laure ? 
- Noooooon, pardon Romain

La culotte avait rejoint le jean en bas des chevilles, et Romain pu reprendre son travail. 
Les fesses de Laure bougeaient sous le coup de chacune de ses claques. Elles prenaient de plus en plus de couleur. 
Laure se laissa complètement aller à sa punition bien méritée, en oubliant la présence de son beau-frère dans la pièce d'à côté. Elle pleurait à grosses larmes lorsque Romain la remet sur pied : 

- C'est presque terminé, je vais maintenant te donner 10 coups avec ta brosse.
- Romain, non pas la brosse je t'en suppliiiie 
- Et, tu vas les compter, en me remerciant si tu ne veux pas que je recommence depuis le début. 
- C'est compris ? 
- Oui…. C'est compris dit-elle résignée. 
- Très bien, reviens sur mes genoux prendre la fin de ta punition. 

Et la brosse s'abattit sur ces fesses déjà toutes rouges : 

(clac)
- 1 Merci mon chéri 
- Alors on sort sans attestation (clac) 
- 2 Merci mon chéri 
- Et bien c'est une fessée déculottée qu'on reçoit (clac) 
- 3 Merci mon chéri 
- Tu veux continuer à te comporter comme une enfant (clac) 
- 4 Merci mon chéri 
- Et bien voilà, tu te retrouves sur mes genoux (clac)
- Sniiiif 5 Merci mon chéri 
- Les fesses à l'air (clac)
- Merci mon chéri 

Laure avait beau supplier pour mettre fin à cette fessée à la brosse, Romain ne céda pas, et abattit encore 5 fois la brosse sur les fesses de sa bien-aimée. 

- C'est terminé, tu es pardonnée pour cette fois, tu l'avais bien cherché celle-ci quand même. 
- Je te demande pardon Romain. Tu as eu raison de me punir. Je vais essayer de ne plus faire de bêtises. 
- Tu as tout intérêt à faire plus qu'essayer Laure. Maintenant qu'Arnaud sait que tu as besoin de recevoir des fessées comme une fillette de 4 ans, je n'aurais aucune inquiétude à te punir devant lui si besoin. 
Alors fait bien attention à tes fesses ma belle. La fête est finie.





Commentaires

avatar charliespankered
Laure va certainement avant la fin de ce confinement recevoir une autre fessée : et cette fois devant son beau-frère.
On les connaît, ces chipies, une bonne fessée les calme, mais pour quelque temps, et on est tôt ou tard obligé de remettre le couvert, ou... la brosse !
Pour passer au degré de sévérité supérieur, quand la première correction n' a pas suffi, la suivante devant témoin fait normalement son effet.
avatar Olivier34
Oui, pour le moment, Arnaud n'a eu droit qu'au son. La prochaine fois, ce sera son et lumière !
avatar cartoon78491
Jaime ce type de récit très intéressant et donnant pleins d'idées.
Merci
avatar charliespankered
Des idées de fessée, @Petitchat, pas de jardinage, couture, cuisine, bricolage, même si ça peut être intéressant.

La fessée et ses variantes, ses degrés de sévérité. La prochaine pourrait être administrée à Laure devant Arnaud : voilà qui monterait d'un cran !

Bien sûr les connaisseurs et amateurs n'auront pas attendu ce récit pour avoir ce genre d'idée, fessée à la brosse, fessée devant témoin, mais c'est une incitation supplémentaire à le faire, à passer à l'acte.
avatar charliespankered
Plutôt devant témoin féminin, alors, @Petitchat, et de la main d'une fesseuse ; donc inversion des sexes.
avatar charliespankered
Et tu t'y connais ? @Petitchat ? en organisation ?
Et...en vidéo ?
Tu la mettras sur le site ? la vidéo ?
avatar charliespankered
Voilà qui revient un peu au même, @Petitchat.
avatar Olivier34
@petitchat a dit :
charliespankered a dit : Voilà qui revient un peu au même, @Petitchat.
blablabla


Voilà qui mérite une fessée, mon petit chat, tu ne crois pas ?
avatar Olivier34
@petitchat a dit :
Olivier34 a dit : [quote=@petitchat][quote=charliespankered]Voilà qui revient un peu au même, @Petitchat.
blablabla[/quote]

Voilà qui mérite une fessée, mon petit chat, tu ne crois pas ?[/quote] mais nan mais nan reves bien mon petit


D'abord, tu ne m'appelles pas "mon petit" ! Ensuite, non, je ne rêve pas. Je porte un jugement moral incontestable : tu mérites une bonne fessée. Mais je ne dis pas que tu la recevras. Je sais que tu es assez rouée pour t'y dérober ...
avatar Olivier34
@petitchat a dit :
Olivier34 a dit : [quote=@petitchat][quote=Olivier34][quote=@petitchat][quote=charliespankered]Voilà qui revient un peu au même, @Petitchat.
blablabla[/quote]

Voilà qui mérite une fessée, mon petit chat, tu ne crois pas ?[/quote] mais nan mais nan reves bien mon petit[/quote]

D'abord, tu ne m'appelles pas "mon petit" ! Ensuite, non, je ne rêve pas. Je porte un jugement moral incontestable : tu mérites une bonne fessée. Mais je ne dis pas que tu la recevras. Je sais que tu es assez rouée pour t'y dérober ...[/quote] c toi tu vas en avoir et non ce n'est jamais moi qui fuis mais les fesseurs


Moi je ne fuis jamais ni les fesseurs, ni les fessées.
avatar Katnip
Je vous ai inspiré à ce que je vois !
Ca fait plaisir 😉😘
avatar charliespankered
@petitchat a dit :
charliespankered a dit : Voilà qui revient un peu au même, @Petitchat.
blablabla

Nous avons bien noté, Olivier34, que cette dame a ses humeurs, a comme des caprices d'enfant : "blablabla", mais on n'a pas idée !
Dans son propre intérêt nous ne pouvons la laisser en proie à ces pulsions qui finiraient par lui causer grand tort, tort à elle- même, rejetée qu'elle peut finir de notre aimable société ; alors que pour notre part nous nous serons remis de ses invectives, que nous ne demandons qu' à oublier.
Dans cette perspective une bonne fessée, excellent remède, largement reconnue comme tout à fait propice à l'apaisement, serait effectivement la bienvenue.
avatar charliespankered
Katnip a dit : Je vous ai inspirés à ce que je vois !
Ça fait plaisir 😉😘


Et ce n'est pas fini !
avatar charliespankered
Il va être temps de passer du blablabla à l'action ! Prépare-toi, @Petitchat ! à subir le sort de Laure !
avatar charliespankered
C'est désormais une question d'organisation, @Petitchat, il suffit de mettre au point une rencontre.
avatar Olivier34
charliespankered a dit :
@petitchat a dit : [quote=charliespankered]Voilà qui revient un peu au même, @Petitchat.
blablabla[/quote]
Nous avons bien noté, Olivier34, que cette dame a ses humeurs, a comme des caprices d'enfant : "blablabla", mais on n'a pas idée !
Dans son propre intérêt nous ne pouvons la laisser en proie à ces pulsions qui finiraient par lui causer grand tort, tort à elle- même, rejetée qu'elle peut finir de notre aimable société ; alors que pour notre part nous nous serons remis de ses invectives, que nous ne demandons qu' à oublier.
Dans cette perspective une bonne fessée, excellent remède, largement reconnue comme tout à fait propice à l'apaisement, serait effectivement la bienvenue.


Nous sommes parfaitement d'accord, Charlie. Bien évidemment, les invectives de Petitchat ne nous chagrinent pas (la bave du crapaud n'atteint pas les blanches colombes, n'est-ce pas ?). Mais, comme je l'ai déjà dit, nous sommes de grands altruistes et c'est pour son bien, animés par l'unique souci de son intérêt à elle, que nous songeons à lui administrer cette fessée tant méritée.
avatar JessiRose
Superbe récit
J'aimerai pas êtres à la place de Laure... êtres entendu par le beau frère...

Postez un commentaire

Membres connectés



1010 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.