Employée de l’institut humilié et puni  2

Employée de l’institut humilié et puni 2

Par pedrosito2020

M Lepetit

A 7h00 du matin j’arrive à mon bureau je m’installe rouvre mes dossiers du jour et Laurie une employée âgée de 24 ans et d’environ un an de service en sécurité ici avec nous et à qui j’ai demandé de venir nous aider. Laurie arrive frape à ma porte et dit bonjour M Lepetit. Je lui dis bonjour Laurie comment ça va ce matin ton mauvaise expérience d’hier ne ta pas empêchez de dormir cette nuit j’espère elle me dit que non mais a encore un peu mal aux fesses mais pour le reste tout va bien elle est vêtu d’un beau petit chemisier rose pâle semi transparent et avec le décoté assez bien prononcé on s’aperçoit très bien qu’elle ne porte pas de soutien-gorge en plus elle porte une jupe plissée rose elle aussi qui fait bien son âge. Je la complimente sur sa tenue vestimentaire et commence à lui montrée les images des caméras de la soirée de vol et lui explique ce qui arriveras avec Natacha et elle sera ici pour 7h30 les deux autres suspects vers les 8h00 quand les gardiennes les interceptons dans les couloirs.
Il est 7h30 et Natacha cogne et rentre elle nous salut je lui dit de se placez en face de mon bureau au côté de Laurie et je commence à lui dire Natacha tu doit avoir une bonne idée pour quoi tu es dans mon bureau ce matin et les actes qui te son reprochée d’avoir participée en aidant les voleur a rentrée et de débarré le local c’est inadmissible et tu vas être très sévèrement punis et compte toit très chanceuse de ne pas finir devant la justice à les des deux étudiants impliqués qui te sauve aucune plainte ne seras porté contre toi et on ne te trainera pas en justice si tu en fait le choix pace qu’on ne veut pas que les étudiants mineur soit accusés de vol mais selon ton choix tu seras pour le reste de la semaine en punition avec eux tu as le choix de subir ta punition ou c’est la prison.
Natacha-
M Lepetit s’il-vous plait ne porté pas plainte contre moi je choisi de subir la punition mais s’il vous plait pas la police dans le passé j’ai déjà eu des démêlé avec la justice et j’aurais de gros problèmes si je retourne devant un juge.

M Lepetit-
C’est bien t’as choisi de nous obéir et tu n’as pas le choix de suivre nos ordre il n’y a pas de retour en arrière tu es en punitions pour le reste de la semaine et tu obéi au personnel de l’institut et pour ton emploi on va tous rediscuté de cela cette semaine.
Pour commencer tu enlèves tout tes vêtements et je dis tout même les bas. Natacha qui porte un jeans et un t-shirt commence à enlever ses baskets déboutonne son jeans et en le descendant me demande pardon qu’elle regrette profondément les gestes qu’elle a commis de lui pardonner et que la fessée d’hier la faite comprendre la gravité de ses actes, Laurie lui dit ferme-là hier quand ils t’on amenez ici dans ce bureau la seule chose que tu as essayez de faire c’était de protéger tes fesses en voulant me faire passez pour la coupable j’ais jusque été obligé de me déshabillée cul nu et humilier en recevant une fessée complètement gratuite devant des collègues de travail sans rien méritez de ca arrête de parlée et continue de te déshabillée, t-shirt et jeans enlevé elle est en sous-vêtement, ce matin elle porte un soutien-gorge que Laurie lui fait remarquée en disant tu aurais dû faire comme hier et laissés tes petit seins a l’air pour le trouble que ça t’a donner ce matin de le mettre pour quelque minute et si ça te gêne je vais te l’enlever moi-même ça ne me gêne pas du tout de mettre une bitche comme toit à poil. Natacha fait signe a Laurie de pas lui touchée elle est assez vielle pour le faire elle-même et elle enlève ses sous-vêtements mais Laurie en tournant autour d’elle lui demande tes fesses te font- elles encore mal il reste des marques d’hier sur ta peau planche et il me semble que tu as oublié quelque chose, Natacha ne répond pas à Laurie et regarde ses pieds se penche pour enlever ses bas et les déposés avec le reste de ses vêtements. Moi je prends la parole et dit bon Natacha tes vêtements ont les range dans un sac tu n’es pas prêt de les remettes et il t’est interdit de sortir de l’institut pour le reste de la semaine ce soir et pour le reste de la semaine tu vie ici tu couches ici et prend la position de puni lâche toit l’entre jambe tu es bien plus belle quand on te voie de la tête aux pieds que les bras tous croisés entre les cuisses.
Je lui explique sa journée qu’elle devra passée sans rentrée dans les détaille et on voie quelques larmes couler. Les deux autres arrivent en même temps accompagné des agentes de sécurité l’étudiante Doris regarde Natacha qui est nue et lui dit pourquoi tu es nue dans ce bureau ils n’ont pas le droit de te faire mettre nu remet tes vêtements sa presse elle essaie de prendre le jeans pour le donné a Natacha mais Laurie lui dit pas touche mêle toit de ce qui te regarde et écoute M Lepetit ce qui vas vous dire mais Phil lui n’a rien entendu il bien trop concentrer sur le corps de Natacha positionner en face d’elle il ne la lâche pas des yeux. Laurie lui claque le derrière de la tête et lui dit d’écouter M Lepetit on n’est pas dans un cours d’anatomie ici.
Je remercie Laurie et je les accueille bonjour à vous deux je vois que vous avez remarquez la tenue de votre amie mais je vous ai fait venir ici pour une raison bien simple c’est pour le vol que vous avez commis dimanche soir avec son aide c’est pour ça qu’elle est dans cette tenue humiliante.

Laurie
M Lepetit fait signe aux deux étudiants de les suivre et il me demande de rester avec Natacha pour la surveiller. Je vous rappelle dans quelques minutes nous dit-il et Laurie sois gentille avec elle s’il te plait rappelle-toi ce que l’on a discutez ensemble un peu plus tôt. Seul avec Natacha je m’appuie sur le bureau et je demande à Natacha pourquoi elle a pris un risque pareille de participer à un vol, elle me répond que Doris lui a offerte de l’argent et au début elle avait refusée et en repensant a la proposition elle avait besoin de cette argent et que c’était vite fait. Dans la semaine elle avait examinez les moyen de contourner les caméras et autre obstacles comme moi et ensuite elle a contacter Doris quelque jour plus tard pour lui dire qu’elle acceptait et que qu’elle avait étudier les possibilités de les faire entrer pour prendre les objets sans faire de bris et que rien ne paraisse. Je réplique en disant ma vache c’est pour ça que tu m’as fait traverser plusieurs fois dans ta section cette nuit-là les caméras mon capter et si la sécurité regardait les images j’étais presque plus présente que toit sur les caméras et je me souviens que tu m’avais demandé le trousseau de clef qui est toujours avec moi car c’est moi qui en était responsable. Je la voie descendre ses mains pour cacher ses parties intime, je lui dis les mains tu les gardes sur la tête ma belle parce qu’elle essayait de se cacher avec ses bras et ses main gêner d’être nu devant moi, tu voies Natacha être nu dans une place public c’est humiliant et on ne si habitue probablement jamais tu verras à mesure que la semaine avancera.
Je continue en disant mais hier quand le commerçant ta reconnue pourquoi tu n’as pas dit que s’était toit et Dorise qui étaient sur les photos et que je n’avais rien à voir dans cette affaire-là au lieu de me faire humilié et claquer les fesses pour rien. Elle me répond qu’elle ne voulait pas être le seul à subir la punition qu’elle redoutait recevoir.
Natacha-
J’aurais aimé que tu sois seul à te faire punir j’ai toujours été jalouse de toit Laurie et quand je me suis sentis mal prise hier j’ai tout essayé de te faire passer ça sur le dos je m’excuse te demande pardon pour ma stupidité.

Laurie-
Je me retiens la main pour ne pas y rougir les fesses ça me démange mais j’ai promis à M lepetit de me retenir Mlle Letarte Claude arrive et viens nous cherchez et dit les filles dans l’autre salle vous êtes attendus. Rendus dans la salle Doris et Philippe sont nus et les coude appuyiez sur la table M le directeur dit a Natacha de pendre place au côté de Doris dans la même position que les deux autres, toit Laurie tu t’occupes de qui dans les trois me demande M le directeur.
Ma réponse a été clair et rapide Natacha ce qui a fait rire M Lepetit, M le directeur dit alors moi c’est de Dorise que je m’occuperais et elle reste avec moi pour le reste de l’avant-midi je veux qu’elle me dise ou sont les trois autres objets qu’elle a volés pendant que M Pogne fouille son casier. Mlle Letarte il vous reste Philippe, mais M Lepetit prend la parole pour nous dire vous commencez la fessée et quand je jugerai que sa seras suffisant vous stopperez.
On décolle les trois ensemble moi je m’en donne à cœur joie en frappant avec ma main droite d’une fesse a l’autre très rapidement pour qu’elle en reçoive le plus possible et que ses fesses prennent un belle couleur M Lepetit nous arrête au bout d’un certain temps et on regarde les postérieurs des trois et le résultat est très satisfaisant pour l’instant d’après M Lepetit mais moi j’aurais continué à y rougir encore son beau petit cul je trouve que c’est bien peu puni pour ce qu’elle m’a fait. Mademoiselle Letarte moi je l’appelle le moins possible mademoiselle mais par son prénom Claude parce qu’elle et moi n’avons que quelques mois de différence elle approche les 25 ans et moi 24 et des poussières donc moi ça m’insulte quand on me dit madame au mademoiselle quand on travaille ensemble, je dis à Laurie il est 8h25 il faut allez nous installez pour l’autre partie de leur punition avant le début des cours qui est dans 20 minutes.
Natacha, Philippe vous deux sortez de la salle et attendez nous dans le hall, on s’aperçois que aucun des deux ne veut sortir nu de la salle alors Claude et moi les obligeons à sortir en les poussant et a coup de claques sur les fesses pour qu’ils sortent dans le hall qui est pratiquement vide à cette heure du matin deux profs sont à jasé ensemble et nous regardent en souriant, on se dirige tous vers l’escalier qui es en face pour descendre au gym, Claude me donne des clefs pour que je puise circuler par les portes barrée pour limité les accès au personnelle et nous poussons dans le dos les deux punis pour descendre au sous-sol ou se trouve le gymnase, Natacha me demande si elle peut mettre ses chaussures, Philippe réplique le plancher est froid pieds nus dans les corridors ça marche mal Claude répond que non et de continuer à descendre le gym a un plancher de bois c’est moins pire. Rendu à la salle de gym coté gars on rentre et c’est vide et on avance vers le milieu je donne un coup de coude à Claude (mademoiselle Letarte) et lui dit regarde devant nous il y a deux magnifiques paire de fesses bien rouge c’est beau a voire tu ne trouves pas Claude rajoute c’est tu, tu commences à aimer ca pas mal trop de rougir des fesses. Je lui réponds en souriant mais pas de me les faire rougir je dis que je ne déteste pas ça les rougir et les voir rougis aussi elle rit et me dit profite en au max d’aujourd’hui demain je crois que tu retournes sur ton poste. Arriver en dessous des anneaux qui son accrocher au plafond on les descendre à la hauteur que l’on désire Claude rouvre un petit sac et me donne des menottes et la clef ensuite elle ajuste les anneaux juste au-dessus de la tête de Natacha et me dit passe les menottes dans une des anneaux et passe les aux poignets de Natacha de chaque côté des anneaux ainsi elle est attachée mains au-dessus de la tête et toute son corps seras bien à la vue des spectateur je fais ce qu’elle me dit et Natacha attachée par les poignets nue debout dans le milieu du gym on entend dans le vestiaire les étudiants qui se changent pour le cours. Claude m’explique que quand le cours va commencer le professeur M Didier doit lui donner la fessée devant toutes ses étudiants et aussi au début du cours suivant. C’est environs une trentaine de claque à chaque fois et que entre les cours je dois revenir ici pour détacher Natacha et l’envoyer à la salle de bain et je la rattache en position pour le cours suivant, à 11h15 je dois revenir pour la décrochée et on remonte toutes les deux à la cafétéria côté du troisième cycle on passera le repas avec les autres punis. Je traverse avec Claude et Philippe dans l’autre parti côté fille du gym laissant Natacha nue et attaché au milieu du gym pour aider Claude a installer Philippe en position attaché lui aussi aux anneaux au centre de la salle pour sa punition je lui dit-on ce revoie plus tard et je reviens m’occuper de Natacha. En arrivant à la hauteur de Natacha elle me supplie de la détacher mais le professeur sort de son bureau et vient me voire très beau garçon beau corps belle fesses aussi il me dit c’est toi Laurie oui M Didier je lui réponds, il me dit qu’il est au courent de mon histoire que J’avais été punis injustement et que si ça me fait plaisir il va me laisser lui donner la punition a Natacha a ca place.
Laurie-
Je lui dis que c’est avec un grand plaisir que j’accepte et que j’ai encore des choses à lui faire payer, il me répond qu’il s’en doutait et il va cherchez les étudiants qui sont prêt à sortir du vestiaire pour leur cours. Natacha me redemande de la détacher et qu’on sorte d’ici c’est trop chien de faire subir une t’elle humiliation devant des jeunes ados de de première année. je lui dit de se la fermée que si je la détache et la fait sortir c’est moi qui serais a sa place ou au côté d’elle dans la même tenue demain et ça ne m’intéresse pas de me montrer en spectacle comme toi ce sont des jeune du premier cycle et deuxième que je voie venir autour de nous entre quatorze ans et demi et dix-sept ans max ils sont un peu plus d’une vingtaine à se regrouper autour de Natacha qui est attachée nue les coude à la hauteur des yeux mains juste au-dessus de la tête elle n’y peut rien pour essayer de se cacher la seule chose qu’elle fait c’est de se croisées les jambes pour cache partiellement sa vulve qui est raser les garçons sont très excités de la manière que je voie qu’ils agisse ils n’ont pas souvent vue une fille nue devant eux, M Didier leur professeur explique en détaille pourquoi elle est dans cette position si humiliante et que cette année les règlement sont changé après environs cinq bonne minutes d’explication il me dit quand tu es prête tu commences les gars eux commence à me poser des questions mais je les arrête.
je dis une chose à la fois on commence par la fessée et ensuite c’est les questions et leur demande de compter les coups que je vais appliquez sur ses fesses et après nous discuterons ensembles s’ils y en a qui ont des questions, je commence par la fesse droite avec force pour que ça reste bien rouge jusqu’ à la cinquième claques, la sixième est sur la fesse gauche et a la dixième je retourne sur le fesse droite ainsi de suite a vingt les fesses de Natacha rendues d’un beau rouge et redevenues bien chaudes j’arrête moi aussi ma main commençais à être rouge un gars me demande pourquoi avant que tu commences les fesses de cette fille-là étaient déjà coloré, je lui explique et un autre me dit ma sœur a une fente plus grosse c’est tu normal ou non vous n’ait pas tous pareille entre les jambes, sa drôle de question me fige un peu mais je lui donne une réponse à peu près comme ça. En me plaçant la main sur la vulve de Natacha et lui caressant doucement je lui dit la vulve des filles est un peu comme votre pénis les gars la taille change un peu moins d’une fille a l’autre que votre pénis d’un gars a l’autre mais un peu chaque fille a sa grosseur et aussi la longueur de la fente ici peu différer d’une filles à l’autre, il me dit alors la tienne est-elle plus grosse que celle-là laisse nous la voire.
je lui dit c’est un peu trop intime j’aime mieux ne pas répondre et je sen la fente de Natacha commencer à s’humidifier un autre me demande d’après ce qu’on entend est-ce vrais que si on vous frotte les tétons les bouts deviennes bien pointer une autre question qui me fait hésiter et je vois que le professeur a l’air à vouloir savoir comment je vais m’en tirée. Je commence ma réponse en lui disant chez une fille il y a deux place très sensible pour l’exister rapidement la première c’est la caresse de ses seins je prends le sein droit a Natacha et en expliquant aux jeunes je commence à lui flatter je change au gauche lui prend ses petits bout les vires dans mes doigts et je m’aperçois qu’ils se pointes je ne pensais jamais que Natacha pourrait devenir excitée en public je montre le résultat aux gars vous voyez c’est ça une fille qui commence a vouloir jouir un des gars dit ça veut dire que sa vulve est tremper si le bout de ses seins sont pointé, surement je lui répond quand c’est à ce stade la vulve doit commencer à être trempe avec mes caresse que je viens de lui faire elle doit commencer à avoir des réactions plus bas je prends un doigt et lui enfonce dans la fente et le remonte jusqu’à son clito et le montre aux gars ils constatent que mon doigt est bien tremper Natacha elle est morte de honte et est impuissante attachée nue au milieu d’une gagne de gars le premier gars qui m’avais poser une question me dit ma sœur a de plus grosse boulle qu’elle.
Et toit je lui demande ta sœur la voie tu souvent nue pour dire ça, il répond que hier soir sa mère à administrer à sa sœur une solide fessée dans le salon chez lui entièrement nue et qu’il assister à sa punition sa mère étais en furie contre elle et il rajoute c’est ma mère qui nous a reconduit ici ce matin pour être sûr que ma sœur soit ici elle doit être en punition présentement elle aussi je crois que c’est à la cafétéria quelle reçois sa punition ce midi du côté des vieux, mais aussi à l’occasion quand elle sort de la douche elle traverse dans sa chambre nue, je lui demande quelle âge a sa sœur il dit presque dix-neuf ans elle commence son troisième cycle et moi quatorze ans et huit mois, je lui dit si j’avais un frère je ne me promènerais jamais nue devant lui mais la fessée toit et ta sœur vous la recevez souvent, il devient rouge et dit moi ça fait longtemps mais ma sœur assez souvent je lui dit à son âge elle en reçois souvent. Le professeur me dit que l’an dernier que sa sœur ici à l’institut a la salle de retenu elle a reçu environs quatre et peut-être cinq punitions un autre gars me dit toi tu n’as pas de soutient gorge sa se voie dans ton chemisier mais sous ta jupe tu ne dois pas avoir de culotte non plus, je lui demande comment il peut dire ça mon chemisier et si transparent.
Il dit c’est pas que la transparence mais quand tu frappais ses fesses tu te penchais et on voyait tes seins et juste à la manière qu’ils branlaient dans ton chemisier on voyais qu’ils étais à l’aire la gêne me gagne et le professeur dit bon je vous remercie mademoiselle pour votre cours d’anatomie mais les gars on commence notre cours je m’assoie sur un banc qui est au côté de l’entrée des vestiaires et je m’aperçois que plusieurs gars ne suive pas le cours il cherche à aller voir la fille nue le professeur les rappelle à l’ordre et viens me voir en me demandant si je peux sortir Natacha de la salle et la ramener avant le début de l’autre cour a la même place je dis d’accord et je rouvre la menotte du poignet droit de Natacha traverse la menotte l’enlève de l’anneau et lui referme ensuite sur son poignet et lui dit qu’on sort d’ici avance rendus dans le corridor je voie Claude qui avait détaché Philippe de son anneau fesses bien rouges lui aussi.
Claude me demande veux-tu venir voire un lieu cachée dans l’institut qui probablement vas servir souvent cette année je dis que ça m’intéresse et je la suis avec Natacha au bout du couloir nous arrivons à une vielle porte de bois fermée, Claude la débarre et nous rentrons dans un bureau et m’explique l’histoire de ce lieu vite et elle nous fait traversez dans l’autre grande pièce.
À l’intérieur on voie six petites pièces avec chacun lit à l’intérieur d’elles et Claude dit a Natacha et Philippe c’est ici que vous passerez les quatre prochaines nuit voici vos lit pour ce soir et on continus il y a les douches a un nur et demande a Natacha et Philipe de s’assoir sur le banc en face des douches et je continue au fond avec Claude
Claude allume les lumière de la dernière partie de la pièce on aperçois des vielles instruments de torture elle commence à me raconter l’histoire de ce lieu étrange et du couvent le deux punis eux se sont toujours assis sur un banc en face des douches ne bouge pas et regarde eux aussi l’étrange pièce, moi je commence à regarder l’inventaire impressionnant accroché sur le mur en face de moi des vieux fouets, plusieurs paddles en bois, cannes et je trouve deux raquettes genre ping-pong mais plus épaisses et toutes poussiéreuses qui sont aussi accrochées au mur, je regarde Claude et je lui dit à l’époque ils devaient surement s’en servir de ces palettes de bois-là pour punir leur pensionnaire elle sont toutes usées, ça doit faire très mal recevoir des coup de palette sur les fesses Claude en prend une et me dit tourne toit pour que je t’en donne quatre ou cinq pour essayer je me tourne et me penche Claude enlève la poussière sur la palette et ne donne quatre coups sur la jupe assez fort ça m’a fait mal c’est terrible je lui ai dit en recevoir une vingtaine cul nu ça doit être horrible Claude me dit à mon tour maintenant je veux essayer pour voire elle me donne sa palette se revire je lui dit sur ta robe pâle ca vas paraitre elle n’est pas trop propre cette palette elle relève sa robe et me dit frappe sur mon slip personne verras si sa marque et elle se penche je lui en donne quatre sur le slip elle se frotte les fesses en disant elle aussi que cul nu ça doit faire un mal atroce. Je regarde les vieilles photos ils y en a plusieurs d’accrochés au mur et on voie des sœurs qui punissent a coup de fouet ou de paddle des ados attaché sur des chevalets ou a les chaines qui sont suspendus à partir du plafond et la plus par des punies sont nus à l’époque c’était un couvent uniquement pour les filles et c’était surement la salle qui servait pour punir les étudiantes, même une photo montre des filles sous les douches et d’autre son debout nues avec de sœurs autour d’elles.
Claude me demande tu as vu la chambre è l’arrière du bureau, je dis oui très brièvement elle me demande à nouveau il y a deux lit un par-dessus l’autre dans cette chambre ce soir il va avoir cinq étudiants qui vont couchez ici et demain matin deux doivent être en haut pour 8h00 et les trois autres pour 7h30 donc j’aimerais que tu restes pour les prochaines nuits avec moi pour les surveillez et demain matin tu te chargeras des trois pour 7h30 si tu veux je lui dit que oui mais vendredi soir je ne peux pas j’ais quelque chose elle me dit que ça va et que si je manques de vêtements elle a une valise pleine de robe et de jupe et qu’ on a presque la même taille ça devrait me faire même les sous vêtement en poitrine s’est presque identique et que pour la douche elle va servir des bouches dans le vestiaire des filles au gym a l’heure qu’on va se lever c’a sera désert.
Maintenant on doit retournez ou gym mais avant de repartir Claude vas donner des sandales de plage à nos punis pied nus ce n’est pas drôle ils vont avoir le dessous des pieds noir. Dans le couloir Claude me dit c’est tu que plus je regarde les deux en avant et plus je repense à ce que tu m’a dit un peu plus tôt sur les postérieurs qu’on a devant nous et moi aussi je commence à adorer ça en voir je commence a en prendre le gout d’admirez de belle fesses rouge. Rentrée dans le gym Claude se dirige de son côté et Natacha et moi on se dirige aux anneaux partie garçons du gym. J’attache Natacha après le même anneau mais la différence cette fois ci c’est que je l’ai fait monter sur une chaise de bois qui était dans le bureau du Prof ce qui places ses fesses juste a une bonne hauteur pour ne pas que je me penche et que mon chemisier rouvre et laisse ma poitrine apparaitre aux gars, le groupe rentre et comme les autres d’avant en rentrent dans la salle ils voient et s’attroupe tout autour de Natacha en la regardent de la tête aux pieds. Les gars me demande ce que cette belle créature fait ici mais le prof recommence son explication sur les fait et la cause de sa punition me dit Laurie quand tu es prête tu commences, je fais comme dans l’autre cours et demande aux gars de compter les coup et débute la fessée en frappant d’une fesse a l’autre aux vingtième je stop et regarde mon travail un gars me demande j’adorerais moi aussi lui claquez les fesses ça doit être le fun de rougir des belles fesses comme ça, je lui répond que c’est pas un jeux c’est que Natacha est en punition et c’est moi qui est mandater pour ça on entend mademoiselle c’est un étudiant qui me demande pourquoi on entend des commentaire par des gars plus vieux qui voie passer une fille et disent elle, elle doit avoir le clito sensible il y a tu une différence entre fille sur la sensibilité de vos clitos. Je lui dis ta question m’embête je n’ose pas et ne sais pas trop quoi réponde et le prof me dit c’est toi qui a commencer ce petit jeux de question alors sort toit de ce merdier seul donne lui une réponse. Je dis ok et commence en lui parlant que chez les filles le clitoris est une des parties la plus sensible sexuellement de notre corps pour arriver à la jouissance le vagin lui procure le reste du plaisir.
Je leur demande savez-vous exactement c’est quoi un clitoris et où il se situe plusieurs d’entre eux me dise qu’ils ont une petite idée mais ils ont l’aire a hésités pas mal. Bon commençons par le début je viens pour mettre ma main sur la vulve de Natacha mais elle se croise les jambes je dis alors aux deux gars qui sont de chaque côté de Natacha prenez lui chacune une jambe et écartée lui les jambes mais pas plus haut que les genoux les mains pour ne pas que vos mains monte trop haut et touche sa chatte et sans que ses pieds débarque de la chaise et maintenez les fermement les gars prennent chacun une jambes sans trop monté haut sur la cuisse et écarte ses jambe et on voie très bien son sexe qui est bien raser et juste à la bonne hauteur pour que l’on distingue les moindres détails moi je rentre deux de mes doigts doigt de sa fente et écartes très grandes ses lèvres et dit aux gars ce que j’écarte présentement se nomme les petites lèvres et je dis un clitoris pour ceux qui ne le savent pas c’est un genre de mini pénis et extrêmement sensible au moindre touché pour une bonne majorités de fille et qui se situe au haut de la fente juste ici et je leur montre le petit clito a Natacha les gars veulent tous le voir et à tour de rôle il examine la chatte de Natacha et moi je rajoute les gars ne lâchez pas ses jambes je n’ai pas fini ma réponse et je vais vous faire une petite démonstration et je me mouille un doigt et je commence doucement a lui caressé le clito en faisant des petite rotation sur son clito la réaction de Natacha fut presque instantanée le visage lui a changée et les gars ont eu du mal à lui retenir les jambe écartées je dis aux spectateurs autour vous venez de constater que Natacha a un clito sensible elle aussi et comme beaucoup d’autres filles.
Mais le gars rajoute toit ton clito est tu aussi sensible que celui-là, le prof me regarde et rie de moi et de ma mauvaise posture et j’ose pas parlée gêner de me faire demander une chose pareille mais à mon tour je réplique et lui demande ton pénis présentement est-il au repos ou tu es très sensible toit aussi a voire le sexe d’une fille de si près et en détaille, ses camarades se sont mis à rirent et un d’entre eux a dit je suis sûr que même bander ça reste tout petit son zizi il n’est pas beaucoup plus gros que le clito a Natacha, Le prof rajoute bon assez pour le petit cours on commence nos réchauffement et il les fait bouger moi je détache Natacha et traverse dans l’autre partie pour rejoindre Claude et Philippe qui nous attendent dans la porte de sortie on retourne dans le bureau de gardiennage qu’on a visité un peu plus tôt et nos deux punis ont été s’assoir du côté des cellules moi je lui compte ce que j’ai fait durant la punition de Natacha.
Claude
Je n’en revient pas de ce que tu lui a fait subir c’est incroyable, fait attention aux geste que tu pause rendu à montrer le clitoris a des mineur je ne suis pas sûr que la direction est d’accord et si tu aurais Philippe a la place de Natacha tu irais jusqu’au point de le faire bander et de le masturbé, elle me répond que probablement que oui si les étudiantes autour me le demandais, je lui dit alors pour le dernier cours au s’échange les punis et j’ai hâte de voir si tu assez folle pour te rendre jusqu’à le masturbé, Laurie me dit oui et quelle est prête même si les étudiantes le demande à le faire éjaculé pour leur montrez ce qu’est un orgasme masculin c’est probablement la première fois de leur existence pour la plus par d’entre elles qu’elles vont voir le sexe d’un homme en action je lui dit que c’est le professeur Mme Beauchamp qui s’occupe de lui donner le fessée toi tu ne fais que lui amenez Philippe
Laurie
Je ma dirige vers le bureau de Mme Beauchamp laisse Philippe dans la salle et frappe à la porte du bureau et rentre elle me demande c’e n’est pas Mademoiselle Letarte qui accompagne Philippe je la voie traversez avez une fille de l’autre côté, je la regarde avant de réponde c’est une superbe fille body d’athlète une poitrine qui ressort de sa camisole sport très moulante que les gars doivent fantasmer a la voir je finie par lui parlée et lui proposez une ajout sur la punition a Philippe et elle me répond qui ce n’est pas si bête sa vas sûrement être intéressant pour les jeune étudiantes et peut-être les découragez et les faire réfléchir avant de faire des bêtises sachant qu’elles peuvent se retrouvez elles aussi dans une situation aussi humiliante elle me dit fait comme tu le veux mais elle ne s’en mêle pas ni ne touche a aucune partie de son corps et que la chaise de bois derrière moi est disponible de l’amenez, la chaise rendu en dessous des anneaux Mme Beauchamp me descend les anneaux a porté de main
Je j’attache Philippe a un anneau le fait monté sur la chaise et Mme Beauchamp ajuste la hauteur des anneaux. Je dis à Mme Beauchamp on est prêt elle se dirige vers le vestiaire et fait rentrez les étudiantes qui sans surprise se dirigent tous vers nous pour voire le gars nu qui est attaché debout sur une chaise, Mme Beauchamp commence à expliquer comme je lui avais demandé les pourquoi de cette punition et quand elle finit je demande aux filles de compter les coups comme j’avais fait dans les cours précédent. Je commence à lui claquer les fesses avec une bonne vitesse et très bonne force qui a moi aussi me chauffe la main ses petites fesses sont fermes très dur et à la dernière calque j’arrête, j’ai la main presque aussi rouge que son derrière et les filles regarde les fesses de Philippe et quelque unes disent qu’il doit avoir mal aux fesses a la couleur qu’elles sont rendus même qu’il y en a une qui demande a Philippe si ça fait mal, moi je demande à cette fille si tu pause cette question la sur sa douleur aux fesses c’est que tu ne dois jamais recevoir de fessée elle me répond très rarement et la dernière qui remonte a très loin ce n’était pas cul nu. Je demande à elle et aux autres avez-vous déjà vue comment et par ou on peut faire facilement venir en érection un gars sans trop d’effort, il y en a une qui me répond oui on lui taponne le pénis et ça fonctionne sans trop d’effort les filles disent oui on lui caresse les fesses et le sac qui pend.
Je leur dit un gars a moins de partie sensible que nous les filles la poitrine a beaucoup moins de sensibilité que la nôtre, là je voie Mme Beauchamp les bas croisée qui se demande jusqu’où je vais me rendre dans mon petit cours pour humilier Philippe je continue en prenant les testicules de Philippe en disant les filles la partite la plus sensible est ici pas juste pour les coups quand vous voulez vous séparez de lui quand il est trop achalant ou entreprenant mais aussi pour lui donner une érection très rapide vous avez rien qu’a virez ses testicule dans votre main sans trop les serrer pour ne pas lui faire mal et voyez le résultat c’est instantané ca lève comme a présent même s’il est très gêner de se retrouver nu devant de si jolie filles et que la gêne devrais lui tenir le pénis mou et sans vie mais regardez le résultat il est très raide prêt à éjaculer. Mais elle me dit pourquoi lundi passé il y a eu trois étudiants mis nus et punis dans notre classe donc un gars Ludovic et à chaque claque qu’il recevait sur les fesses le zizi venait droite comme une bar, je me suis mise à rire et M Beauchamp aussi se retenait pour ne pas que ses étudiantes la voie rire en entendant ca question et je réponds a ça c’est que ton camarade Ludovic la prochaine fois que tu lui parle demande lui s’il adore recevoir la fessée même en public il y a des gars ou même de filles qui réagisse à se faire fessé ils adorent c’est un fantasme pour plusieurs de s’imaginer être nu et de recevoir la fessée par le sexe opposé et ils ne peuvent ce retenir ça les fait jouir même si il y a plusieurs personne qui les regardes et Mme Beauchamp rappelle les étudiante dans le centre de la salle et moi je descends Philippe de sa chaise et je quitte le gym avec Philippe.
Nous remontons au premier face au bureau de M Lepetit et on attend Claude qui est avec Natacha, elles arrivent et on se dirige tous à la cafétéria ou M lepetit nous a donnés rendez-vous pour le repas du midi.

https://spkpedro.blogspot.com