Le cadre

Fesséeo > Forum > La fessée > Le cadre
avatar Doz

Visibilité

Tout le monde
Dans les éléments qui donnent de l'intensité à une fessée le cadre revient beaucoup, que ce soit un simple jeux érotique ou une punition plus marquée.

Pour vous quelle place tient ce cadre ? Est-ce que vous avez des règles précises ? S'agit t-il d'une sorte de jeux de rôle ou de quelqu'un chose qui s'inscrit plus dans le quotidien ?

Commentaires

avatar Sia

Est-ce que vous avez des règles précises ? S'agit t-il d'une sorte de jeux de rôle ou de quelqu'un chose qui s'inscrit plus dans le quotidien ?

J'ai fait les deux... avec et sans règles. J'aime aussi bien l'un que l'autre, mais je n'y recherche pas tout à fait la même chose et ça ne donne pas tout à fait la même relation.
Quand il y a des règles, j'aime que cela s'inscrive dans le quotidien. C'est un moyen pour moi de réguler certaines choses pour lesquelles je n'ai pas envie / pas le courage / pas la motivation de me discipliner toute seule, c'est donc pratique de déléguer ça à quelqu'un d'autre en me mettant sous son "autorité"... ça me repose
Par contre à aucun moment (et vraiment aucun) je ne vais considérer cet autre comme "un éducateur" ou un "mentor"... Je suis une grande fille qui se gère très bien seule mais qui apprécie grandement que celui que je considère comme un partenaire soit garant de ce cadre.
avatar Maximilien

Pour moi le cadre est très important. Une fessée ne tombe pas comme cela du ciel. Il faut un contexte punitif pour que la fessée trouve tout son sens. Bien sur c’est un jeu, mais en partie seulement. Mes partenaires demandaient à s’améliorer, corriger certains défauts… et quand il le faut une bonne fessée!
avatar Sia

Mes partenaires demandaient à s’améliorer, corriger certains défauts…

Et dans ce cas, qui fixe le cadre ?
avatar Clémentine

Mon petit grain de sel, (sinon c'est pas marrant)
Pour moi un cadre est rassurant, tout comme Sia, ça aide à ne pas procrastiner, à ne pas dépasser les bornes des limites (sinon Maurice hein !)
Je pense (en tout cas chez moi) que le cadre se pose à deux. On discute des " défauts ou défaillances" à corriger !
avatar Maximilien

Sia : Et bien je suis un peu comme Cémentine, le cadre se travaille à deux. Mais pouvez vous donner un exemple de ce que vous entendez par "cadre"?
avatar Sia

Je pense que j'y entends la même chose que vous, un ensemble de "règles".
Pour moi, ça se pose aussi à 2 en discutant au gré des besoins et des envies. Mais je sais que pour certains ce n'est pas forcément le cas
avatar Maximilien

Oui et puis le cadre peut changé. Quand on est dans une phase "fessée punitive", le cadre est plutôt celui d'un fesseur qui décide et qui impose, même si le cadre est acceptée, bien évidemment par l'autre. Il y a aussi la fessée éducative ou pédagogique. Celle qui reçoit accepte d'améliorer certains comportements, elle veut être aidé pour ne plus avoir de mauvaises habitudes : cigarettes, paresses, dire de vilains gris mots, irritabilité, procrastination, onycophagie et toutes ces horreurs qui méritent un juste châtiment. Là
avatar Dyoni

Pour la Fessee punitive le cadre s'impose car c'est justement en sortir qui va déclencher la correction. Avec ma compagne nous avions établi un barème en fonction de fautes rangées par thème. Selon les fautes la Fessee pouvait être disciplinaire, exemplaire ou magistrale. Avec des règles pouvant entraîner le passage d'un niveau à l'autre. Cela permet au correcteur (ice) et au puni(e) de pas mal se préparer psychologiquement. C'est aussi le but du jeu !
avatar dominateur

pour moi la féssée reste punitive et en fonction de la faute plus elle est importante plus la féssée le sera çà peut aller de la féssée légére sous le bras part exemple jusqu'à la bonne raclée dédulottée sur les genoux avec des larmes
avatar Doz

Merci à tous pour vos réponses

De mon côté j'entretiens un rapport particulier à la punition et à la contrainte. Donc comme la plupart d'entre vous, ce cadre, défini en discutant avec ma partenaire, permet de fixer ce qui peut/doit être sanctionné. Il apporte les limites, je ne me mêle pas de tout, et permet d'agir avec conviction le moment venu.

Il permet aussi de se plonger dans autre choses, on change les règles de la vie courante pour vivre selon nos fantasmes. Ce cadre est une petite bulle qui même si la sévérité et la douleur y tiennent une bonne place est endroit chaud et douillet où j'aime me retrouver avec celle qui partage ce goût.
avatar amandine

Pour moi, les choses sont un peu différentes....
Mes fantasmes (vous savez, ces petites choses que l’on s’invente pour se donner du plaisir) font toujours référence à la DD. Je rêve d’un compagnon aimant mais très strict, qui me donnerait la fessée (en me réprimandant sévèrement, en me mettant au coin, et tout le tralala...) à là moindre incartade, matin, midi et soir (et oui, dans mes rêves je suis très imparfaite... 😀).
Mais dans la réalité, ce type de relation ne me convient pas du tout car je m’y sens rapidement dévalorisée. Je suis très exigeante envers moi-même, alors forcément, à tout le temps être prise en faute, je finis par me sentir pas du tout à la hauteur et à lui en vouloir d’une certaine manière. Après tout, il est loin d’etre parfait lui aussi !
Ce que j’aime par-dessus tout vivre, et qui m’apporte un réel épanouissement, est la fessée sans cadre, la fessée donnée juste parce qu’on en a envie, pour un motif complètement farfelu qui me fait rire aux éclats. J’aime quand rien n’est sérieux, et plus la raison est absurde (mais drôle) plus je fonds!
En résumé, le sérieux (cadre) dans la fessée, d’une part ne m’amuse pas (et donc ne me procure pas vraiment de plaisir), d’autre part peut s’averer, je trouve, un peu trop destructeur sur le long terme (...mais me fait grandement fantasmer, comme quoi la psychologie féminine est un peu compliquée).
Ce n’est bien sûr là que mon propre ressenti qui, d’après les témoignages que je peux lire ici ou ailleurs, est très loin d’être partagé par la majorité des spankees ! 😌
avatar Sia

A vrai dire, je partage pas mal de choses dans ce que tu viens de dire

La DD est qq chose qui me fait fantasmer aussi mais que je detesterais vivre... pour différentes raisons.
Je n'aime pas non plus quand c'est trop sérieux. Et en plus moi j'ai tendance à rejeter tout ce qui est trop cérémonial et formaté (les "la jeune fille doit se présenter comme ci ou être punie comme ça" brrr... Je ne suis pas "la jeune fille", je suis moi !)
Comme je l'ai dit dans mon premier commentaire, le cadre ne me sert qu'à me reposer l'esprit et à l'avantage d'offrir une bonne base lors de rencontres, car les fessées comme tu les décris sont sûrement aussi celles que je préfère au final... Sauf que lorsqu'on ne vit pas avec celui qui nous fesse... c'est malheureusement assez compliqué, du moins de mon point de vue. J'aime qu'il y ait qd même un semblant de prétexte et je ne sais pas jouer la peste comme ça sur commande (et pourtant je sais bien le faire au naturel ), donc avoir mon petit carnet sert à amorcer le jeu
avatar Moonsub54

Je me retrouve dans beaucoup de choses qui ont été citées ici par les uns et les autres.

Si j'aime la fessée plaisir, juste comme ça, sans autre raison que d'émoustiller les sens, j'aime et ai besoin de la fessée qui s'inscrit dans un cadre. (Petite parenthèse, si, en tout cas à présent, merci Christian Gray, il n'est pas trop difficile de trouver un partenaire pour la fessée plaisir, pour l'autre type, c'est une toute autre histoire.)

Je fantasme sur et recherche une relation DD, parce que, pour moi, le cadre est rassurant, sécurisant et pour l'angoissée chronique que je suis, il représente un refuge. Chaque relation étant différente, le rituel est l'affaire de chacun, moi je n'en ai pas besoin.

Je pense que la difficulté est de trouver un partenaire qui saura être bienveillant dans ce cadre, à savoir, quelqu'un qui encouragera, félicitera à chaque fois que mérité et dans le cas contraire, corrigera. Car sinon, au lieu d'être bienfaisante, la relation pourrait devenir humiliante et rabaissante.

Même si j'ai eu la chance à un moment d'effleurer ce type de relation, malheureusement ma recherche reste pour l'instant vaine.

Pour beaucoup, et je respecte ce point de vue mais il n'est pas le mien, ce n'est qu'un jeu. Pour moi c'est plus, une base de relation, un engagement.
avatar Arsenefesseur

Je dirai qu il y a deux cadres différents de fessées punitives Celles que l on inscrit dans le cadre d un jeu au travers d un scénario et celles liées au quotidien ,fessées appliquées donc en raison de manquements fautes ....coaching aussi
C est le cadre que je préfère mais difficile car cela suppose une grande confiance et complicité
avatar Alexia

Je me retrouve tout à fait dans le discours d'Amandine.
Mes fantasmes s'orientent très facilement sur la discipline domestique. Mais dans les faits, je renverrai mon mari dans ses 22, s'il tentait quelque chose de ce type !
Pour autant, ça ne m'empêche pas de m'auto-sermonner quand il me fesse !

Postez un commentaire


Derniers connectés



485 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.