la déculottée

Fesséeo > Forum > La fessée > la déculottée
avatar reformatory

Visibilité

Tout le monde
vous qui recevez la fessée comme moi, que préférez vous : que vous soyez obligé de baisser votre culote vous même ou qu'on vous déculotte ? pour ma part je préfère me faire baisser la culote par la personne qui me donne la fessée...

Commentaires

avatar Doz

Merci pour ce sujet

En tant que donneur je préfère la baisser moi même, quitte à provoquer un petit geste de désapprobation qui me fait toujours de l'effet et parce qu'à mon sens c'est de cette façon qu'on donne une fessée.

Néanmoins le fait qu'elle le fasse elle même a aussi son charme, d'autant que selon la personne, l'effort de se livrer ainsi et d'accepter la punition peut être une barrière à franchir, ce qui ajoute en émotions. Sans parler de l'aspect rituel qui peu aussi donner des choses intéressantes
avatar insolite

J'aime les deux . baisser la culotte de la belle avec plus ou moins de délicatesse suivant l'esprit du moment . Et aussi la lui faire enlever elle même . J'aime surtout la lui faire enlever en exterieur , passer une soirée en évoquant par un regard ou un mot que "je sais" , laisser la tension monter en attendant la fin de la soirée ...

un petit plaisir aussi dans le fait de faire remmettre l'ultime protection dans un lieu public ...de la prendre froissée dans la poche ...et de laisser le contact des dentelles me " parler d'avenir"

bon ....aux pays de possibilités ... c'est bien d'explorer un peu partout , non?




inso
avatar Sia

Pour une première, je préfère que ce soit lui. De préférence quand je suis déjà en position (ça preserve mon peu de pudeur lol)
Ensuite quand on se connaît un peu mieux, j'aime bien qu'on me le demande de temps en temps, pour varier les plaisirs...
avatar Sebastfc

J'avoue pour ma part préféré être déculotté par ma fesseuse. Maintenant, si elle me demande de baisser ma culotte, je n'oserai pas refuser
avatar jerome59

Je trouve le sujet très intéressant.
Je pense que la descente de la culotte est le moment le plus important de la punition.
Le moment ou l intimité livrera tout ses secrets et ou plus rien n amortira les claques.

Pour ma part je préfère me faire descendre le slip lentement et de préférence en position pour préserver quelques temp encore un semblant d intimité.
avatar Clémentine

ALors moi j'aime ni l'un ni l'autre. Oh quelle horreur se retrouver les fesses à l'air. Non mais !
Allez trève de plaisanterie, je préfère de loin que le fesseur me déculote, après tout, je vais pas bosser pour lui en plus !
Clem
avatar Sia

Clem a dit : après tout, je vais pas bosser pour lui en plus !


Tout à fait d'accord !!! Et que dire des flemmards qui en plus demande à ce qu'on aille chercher le martinet nous-même ?
avatar bernie

J'avoue que le sujet et troublant.
Le fait de devoir baisser sa culotte sur ordre me donne des frissons.
Quant à aller chercher le martinet, pourquoi pas?
Après tout, si je suis un(e) petit(e) soumis(e) c'est que j'aime obéir.
avatar dominateur

pour ma part ce que je préfére c'est une j fille en petite jupette que je couche sur mes genoux avec le plaisir de relever la jupe et après baisser délicatement la petite culotte afin de pouvoir mettre une bonne fessée et l'amener jusqu'au larmes
avatar floflo

J'aime les 2!!!!
Il faut effectivement varier les plaisirs... quel bonheur de baisser une culotte tout doucement.. laissant apparaître un beau popotin deja tout rouge par le debut de la fessée!
Mais quel bonheur aussi, de demander à la punie de baisser sa tite culotte, face à vous, voyant la honte dans ses yeux qd apparaît son intimité....
avatar loursbrun

pour ma part je préfère être déculotté face à ma fesseuse et de dos par mon fesseur

une petite image sur le sujet dans ma galerie
avatar Marina

Dans notre cérémonial avant la fessée, c'est à moi de baisser ma culotte en face de Madame, exposant humblement et fébrilement l'objet de son courroux. Puis ensuite, de prendre la position demandée la démarche entravée par ma culotte.
avatar Alexia

Je préfère quand on me baisse ma culotte ! Et que ce soit fait brusquement comme un pansement qu'on arrache !
Certains ont essayé de me la faire baisser...Ils ont eu des problèmes !
avatar Rougisseur

Coucou a tous et toutes !
50 / 50...
Autant je prends bien du plaisir à tirer sur l’élastique de la culotte pour dénuder une paire de fesses rosies et féminine...
Autant il est très plaisant de donner l'ordre de se déculotter et de voir la partenaire obéir ce qui par cette action fait assumer pleinement un punition sévère à venir...

Autant d'une façon que de l'autre il est peut être judicieux de varier afin de ne pas tomber dans une routine mécanique se limitant à claquer les fesses... Perso les deux idées me conviennent.

Plus surement, je pense que l'instant même de mise à l'air et la façon de le faire dépendra de la raison et de la position voir du lieu à ce moment là.

Pour moi, l'auto déculottage correspondra bien a une punition à la maison ou dans l'intimité alors que le déculottage fait par le fesseur correspondra plus a une fessée en extérieur (en voiture par exemple ! ;-) )

Allez à vous !

Rougisseur

avatar Alexgay

Pour ma part, j'aime l'idée de devoir obéir en tout et une préférence pour qu'on me baisse mon slip, faisant fi de ma pudeur....
avatar Dyoni

La déculottée est un moment essentiel dans la Fessee. Pour ma part je pense que c'est au fesseur de baisser la culotte quand il juge le moment venu. Et de rentrer dans le dur de la fessee, c'est à dire pour la puni la honte absolu d'être cul nu, de ressentir la main de son correcteur directement sur la peau de ses fesses, d'entendre les claquements de peau sur peau.
avatar OliverStrict

La Demoiselle vient s’installer sur les genoux du Monsieur ; ensuite c’est à lui d’agir et de mener la danse.
avatar lafessee83

je préfère la déculottée moi même et surtout quand je veux et a mon rythme
avatar Sibaju

Pour ma part si on me le demande je baisse ma culotte tête baisse mais je préfère qu'on me la descende
avatar lafessee83

mes biens sur que le fesseur préfère baisser la culotte lui meme
avatar OliverStrict

Cette petite Sibaju est charmante. Le rôle de la fautive est effectivement d’accepter sa punition et de venir docilement s’installer sur les genoux de son fesseur. A charge pour ce dernier de mener entièrement la correction : donc notamment de trousser puis déculotter lui-même la demoiselle.
Néanmoins Sibaju reste obéissante : elle baisse elle-même sa culotte si cela lui est ordonné.
avatar Sibaju

Merci de reconnaître que je suis docile tt le monde le reconnaît pas
avatar pierre75

Tout dépend du type de fessée mais je crois que la logique est que Monsieur la baisse

Je pense qu’au-delà de qui descend la culotte, il y a d’autres paramètres à prendre en compte pour que la déculottée soit « réussie » :
- le rythme : on la descend lentement ou très vite, cela change tout
- la position : debout, sur les genoux, à quatre pattes...

Petite préférence de mon coté pour les fessées qui montent en pression doucement et dans lesquelles le déculottage marque le début de la fin ;-) donc rapide et entre deux claques
avatar Sia

Je pense qu’au-delà de qui descend la culotte, il y a d’autres paramètres à prendre en compte pour que la déculottée soit « réussie » :
- le rythme : on la descend lentement ou très vite, cela change tout
- la position : debout, sur les genoux, à quatre pattes...


Il y a aussi où elle s'arrête... juste sous les fesses, ça ne fait pas le même effet qu'aux genoux ou aux chevilles
avatar chloelafolie

je pense que quand on se fait baisser la culotte, c'est déjà une punition en soi et une honte qui envahit tout l'esprit et le corps, alors c'est plus puissant. Le déculottage est important je pense.
avatar TITI

AH le deculottage
Je suis vraiment de ceux qui pense que c'est le meilleur moment de la fessée.
On a rappeler les raisons de la punition, on a definit la sévérité et on passe a l acte.
Ma position préférée etant sur les genoux , je commence toujours la punition par une bonne serie ou la demoiselle est toute habillée. ensuite vient le moment de retirer le vetement de ville jupe ou robe la demoiselle peut rester allongée (classique)ou pantalon alors la demoiselle doit se lever et j aime beaucoup agir perso en deboutonnant et baissant le vetement la punie dicile est totalement exposée a mon regard en petite culotte sans espoir de se cacher avant de reprendre la position. Apres une autre belle serie sur la culotte,mon plaisir est de baisser moi même la culotte pour decouvrir les petites (ou non) fesses deja bien rouges avant de terminer mon oeuvre
pour moi la culotte baissée ne doit plus rien cacher de l'intimité de la demoiselle donc je la descend au minimum a mi cuisse et doit rester a cet endroit pour le passage au coin si cela est prévu
avatar Spankerdancer

C'est toujours moi qui baisse la culotte . Que ma femme soit sur mes genoux ou courbée sous mon bras... Et cela se fait d'un coup sec! Comme Alexia préfère! Par contre quand c'est ke martinets, c'est elle qui part le décrocher! Ben comme chez tout le monde je pense !
avatar Pivoine

Les deux !
Rien de mieux que de varier les plaisirs !
avatar Héléa

Perso il faut que ce soit le monsieur qui me déculotte. J'adore être prise en main et n'avoir aucune initiative à prendre.
avatar sage

Moi je préfère être déculotté car c'est plus humiliant et plus infantilisant. Le fait de dévoiler son intimité quand on se voit baisser la culotte est très humiliant.c est très cérébral. Et j irai jusqu' a dire que le but principal de la fessée n est pas tant de faire mal que de susciter un puissant sentiment d humiliation au travers de la perte de contrôle de ce qui protège son intimidé.
avatar sandre

je pense que c'est le fesseur qui doit me la baisser
avatar Doumik54

S'agissant d'une fessée punitive, l'adulte à nécessairement consenti au principe de la recevoir. Faire se déculotter la personne elle-même, c'est lui faire manifester très concrètement l'acceptation de la punition qui va suivre puisqu'elle y participe. Elle peut se dire que même si c'est un comportement qui n'a pas été pleinement adulte qui justifie la fessée, en l'acceptant "comme une grande" elle montre une certaine maturité.
avatar sage

Baisser soi même sa culotte est effectivement une forme d acceptation de la punition. Mais se faire baisser la culotte est aussi une forme d acceptation non active mais passive de la punition.
avatar JessiRose

Je préfère qu'on me la baisse que la baisser moi même... Car très franchement il va se répéter un moment avant que je veuille bien le faire moi même. Si je le fais...
avatar Nathan

Je trouve beaucoup plus gênant de devoir la baisser soi-même, après j'aime bien avoir la surprise (au choix de la personne qui donne la fessée).
avatar homfc

Etant à la fois receveur et donneur je vous livre mes impressions.

En tant que receveur, je préfére que ce soit madame qui me la baisse, car l'humiliation est plus grande que si elle m'ordonne de le faire.

Si c'est moi qui punit tout dépend de la tenue de la demoiselle.

En jupe, le baissage de la culotte doisconstituer la suite du troussage de la belle, je partage d'ailleurs l'avis de Sia sur l'importance de l'endroit ou s'arrête la culotte, juste sous les fesses cela donne un côté infantilisant (mais excitant à la fessée) au genoux cela érotise davantage la fessée car l'intimité est dévoilée.

En pantalon, la jeune femme devra baisser sa culotte elle même cela constituera une humiliation supplémentaire d'avoir osé se présenter en pantalon devant moi pour une fessée ;-)
avatar Olivier34

La question est de savoir s'il est plus humiliant de se faire déculotter par quelqu'un ou d'obéir à l'ordre qu'il nous donne de nous déculotter. Je pense qu'il n'y a pas lieu de choisir entre ces deux écoles car elles correspondent à deux formes de soumission, également nécessaires, l'une physique, l'autre psychologique. Subir le châtiment de la fessée, c'est se soumettre à une force supérieure. Lorsque le fesseur procède lui-même au déculottage, il manifeste sa supériorité sous la forme de la force physique. Dans ces cas là, j'aime qu'il m'empoigne sans ménagements, qu'il me déculotte en un tournemain, qu'il me plie en deux, me courbant sous son bras ou me couchant en travers de ses cuisses comme un fétu de paille, qu'il m'assujettisse fortement et me fasse ainsi sentir qu'il est le maître et que toute résistance serait vaine : que je le veuille ou non, je vais subir la correction jusqu'au terme qu'il aura lui-même fixé. Dans ce premier cas de figure, le fesseur fait preuve d'une sorte de violence contenue et s'impose par la force physique. Mais il y a quelque chose qui n'est pas moins humiliant, même si c'est d'une autre manière, lorsqu'il lui suffit de donner un ordre bref, d'un ton sec et sans réplique : "déculotte-toi, je vais te fesser" pour que le puni, rougissant et honteux, s'exécute aussitôt. Ce qui apparaît là, c'est que les rapports de force sont établis depuis longtemps et que le soumis a si bien intériorisé sa soumission et accepté l'autorité du fesseur qu'il ne lui viendrait pas à l'esprit de ne pas obéir immédiatement à un ordre qui lui est donné. Là le fesseur n'a même pas besoin de recourir à la force physique : son autorité est avant tout psychologique.
avatar Claire

Le deculotage doit se faire par le fesseur a n importe quel moment au debut ,mileu, fin.le sentiment qui s en degage est important pour celui ou celle qui reçoit. Le deculotage peut se faire dans n importe quelle position .
Tout comme de quand il la remonte juste apres ou apres la mise au coin .etc
Le deculotage fait partie integrante d une bonne fessée reussie.

Postez un commentaire


Derniers connectés



482 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.