Bien punir

Fesséeo > Forum > La fessée > Bien punir
avatar Doumik54

Visibilité

Tout le monde
Lorsque nos activités ont un objectif clairement punitif, il appartient que la pratique soit double. Il faut savoir punir et connaître la personne méritante. Il doit y avoir un côté physiquement désagréable, la douleur dans la fessée, l’ennui statique pour le temps de pénitence, le caractère besogneux dans le cas des lignes, mais il faut aussi punir l’ego de la personne fautive.

Avant la fessée on verbalisera l’adulte sur le comportement fautif mais surtout on lui fera verbaliser sur son attitude et sur son état d’esprit. La personne devra se déculotter elle-même pour manifester concrètement son acceptation par sa participation à la sanction. Si le comportement qui a justifié la fessée n’a pas été pleinement adulte, en assumant la fessée « comme une grande » la personne montre qu’elle peut faire preuve de maturité. On annoncera à l’avance que le temps de pénitence doit permettre de réfléchir sur le comportement sanctionné et les nouvelles dispositions à prendre. Si le discours qui s’en suit de la personne punie n’est pas suffisamment circonstancié et convainquant, c’est un retour au coin jusqu’à ce qu’elle soit en état d’expliciter clairement et franchement qu’elle a bien compris la punition. Dans le cas des lignes, il faudra que la phrase à recopier soit ciselée de manière à appuyer là où ça fait mal pour que la personne punie n’ait pas le moindre doute sur la justification du pensum.

L’humiliation que l’on inflige à la personnalité de la personne fautive n’a pas pour objet de la dégrader mais de lui « mettre son nez dans son caca » pour mieux la responsabiliser et lui permettre de repartir sur de bonne base. Au-delà de « payer » sa faute, il faut passer par la case humilité pour se mettre en règle avec soi-même.

L’idéal est de toujours chercher à adapter la punition à la nature de la faute et à la personnalité de la personne fautive, quitte à y mettre des symboles. Pour une personne qui a menti, donc dissimulé la vérité, l’obliger à se déshabiller entièrement avant la fessée, donc ne plus rien dissimuler symboliquement et concrètement, est particulièrement gênant dans ce contexte et donc très punitif. Pour une personne qui a dépassé le quota de cigarettes autorisées, lui faire détruire elle-même un nombre de cigarettes équivalent au dépassement avant de la fesser le paquet sous le nez est très mal vécu donc très efficace pour éviter les récidives. Pour une femme dont le comportement aura été clairement infantile et réitéré, la priver temporairement de lingerie et lui imposer une peu féminine culotte de coton blanc pourra être efficace. Annoncer à la serveuse au restaurant que la personne qui n’a pas fini son plat ne prendra pas de dessert puisque manifestement elle n’a plus faim marche aussi. Dans le cas d’un mauvais comportement ou de mauvais propos à un tiers, il ne faut pas hésiter à demander des excuses explicites. De manière générale, il faut partir de la nature du comportement fautif et se demander ce qui va marcher pour responsabiliser la personne punie en particulier.

Commentaires

avatar Sia

C'est intéressant...

Par contre, je n'aime pas l'usage des "il doit", "il devra", "il faut". Le côté "petit guide pratique" de la fessée punitive me glace. Chaque personne est différente, ce qui punit l'une peut laisser de marbre l'autre. Ce qui sera trop "light" pour l'une, pourra sembler très (trop?) humiliant pour l'autre.
Je pense qu'il faut cesser de vouloir généraliser sa propre pratique et accepter une bonne fois pour toute que la seule "bonne pratique" est de s'accorder à son/sa partenaire.
avatar Doumik54

Je suis tout à fait d'accord avec toi Sia, ma contribution est à lire comme un témoignage d'une pratique parmi d'autres et non comme un "code de la fessée". La notion fondamentale est précisément que chacun(e) ressentira différemment les mêmes éléments d'une punition et que donc aucune généralisation ne tient. Le temps passé, l'écoute, le dialogue permettent de comprendre le ressenti de son/sa partenaire et s'adapter à ses besoins.
avatar pomme

Pour le coup cette lecture « Bien punir » me semble bien plus soumettante et signifiante qu une fessée punitive .....
avatar Doumik54

C'est à dire Pomme ?
avatar homfc

d'accord avec Sia, la fessée est et doit rester un moment de complicité, donc pas de règles établies.

En revanche je me permets de faire part une fois de plus de ma double expérience.. en tant que puni la mise au coin est très humiliante et rien que les pas de la "disciplinarian" en talon sur un parquet peu constituer un motif d'excitation supplémentaire. on entend la fesseuse, on la sais derrière nous, mais on ne la vois pas. très érotisant

Postez un commentaire


Derniers connectés



482 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.