Un week-end de soumission (partie 7)

Fesséeo > Récits > Un week-end de soumission (partie 7)
avatar Héléa

Visibilité

Tout le monde
Le lendemain matin, nous nous réveillâmes au son des chants d'oiseaux. J'étais épuisée. Je ne voulais plus quitter le lit. Enfouie sous la couette, collée contre lui, je me sentais si bien. Il me serra bien fort et me demanda si j'avais bien dormi.

"Oui, mais si peu", dis-je d'un air espiègle. "J'attends mon petit déjeuner au lit maintenant".

"Non non non, on va le prendre en bas, ce sera bien plus pratique, debout bébé, on a du pain sur la planche".

Je grognais pour la forme, et nous descendîmes. Pendant que je préparais la table et le café, il fila chercher les viennoiseries au bout de la rue.

Le nez dans mon bol de café, pain au raisins à la main, j'imaginais une journée tout en douceur, balades, câlins, avant le retour. Toute à mes rêveries, je réalisais qu'il me parlait.

"Ma belle, il semblerait que notre relation ait évolué. Nous avons franchi un pas de plus. J'en suis très heureux. Mais ne te leurres pas. Tu me dois toujours respect et obéissance, comme avant. Ce n'est pas parce que nous sommes devenus des amants, que j'ai l'intention de perdre ma soumise. As-tu bien compris ce que je viens de te dire ?"

Il avait raison. J'étais heureuse de ce qui s'était passé, mais je l'aimais aussi en Dominant. Je voulais les deux. Mais j'aurais bien aimé une journée tranquille, c'était tellement nouveau. Je répondis toutefois :

"Oui, j'ai compris, mais comment dois-je vous appeler ?

- Tu continueras à m'appeler Monsieur, et quand je te le permettrai, tu m'appelleras Laurent.

- Et maintenant ?

- Reprends Monsieur.

- Bien, Monsieur."

Je montais me préparer pendant qu'il rangeait la cuisine. Je réfléchissais, et me dis que décidément, je voulais cette journée sans punitions. Et je ne comptais pas me gêner pour le lui dire. Après tout, la situation avait changé, j'avais un nouveau statut, donc de nouveaux droits.

Je me préparais, et enfilais délibérément un jeans, un t-shirt et un sweat. Puis, je descendis et me plantais devant lui, un grand sourire aux lèvres :

"On y va ?

- ...

- Quoi ?

- Tu te moques de moi ?

- Non, pourquoi ?

- Va te changer tout de suite !

- Ha mais non, aujourd'hui, c'est trève, on s'amuse !

- ... (regard sévère)

- Alleeeeeez !

- Dépêche-toi !

- Non !

- Tu l'auras voulu."

Il m'attrapa fermement par le bras et m'entraina dans la pièce principale, là où tous ses instruments étaient posés sur la table. J'essayais bien de me dégager, mais il était en colère, ce qui rendait sa poigne plus forte que d'habitude.

Je réalisais alors mon erreur, et lorgnais avec angoisse sur tout ce qui était à portée de mes yeux, me demandant lequel il allait choisir...













Commentaires

avatar pomme

Et oui soumise un jour .... soumise toujours .....😊😊

Postez un commentaire


Derniers connectés



482 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toutes violences conjugales.