Récit de Succube

avatar

Visibilité

Tout le monde
C’est une belle journée d’été, le soleil brille, le ciel est d’un bleu azur sur Marseille.
Succube se dit qu’une journée à la plage lui ferait le plus grand bien par cette chaleur.
Elle se prépare, met son joli maillot sexy rose avec des motifs violets, une petite robe légère blanche et des sandales. Elle prend son panier et la voilà en route pour la gare, elle a décidé de prendre le train, direction la côte bleue.
Quelques stations de métro plus tard, la voici dans la file d’attente pour prendre son billet.
Il y a du monde et les guichetiers n’ont pas l’air pressés, elle s’impatiente….
Elle essaie de se faufiler entre les gens pour gagner des places et prendre son billet rapidement, son train part dans 10mn….
Elle sème la zizanie, les gens s’agacent, car ils la voient faire et la chaleur n’aidant pas le ton monte…
Succube n’est pas d’un tempérament calme et poli, elle commence à remballer les pauvres clients et persiste dans son idée de doubler…
Un agent s’approche quand il voit toute cette agitation, tout le monde se plaint de Succube…
Il s’approche calmement et lui demande de rester à sa place, elle le regarde, le toise lui rit au nez et l’envoie balader à sa façon c’est à dire avec perte et fracas.
Le monsieur ne se laisse pas faire et réplique, qu’à cela ne tienne, la demoiselle ne se laisse pas intimider et lui dit d’aller travailler plutôt que de venir se mêler de ce qui ne le regarde pas et au passage, en rajoute une couche sur les « agents de la SNCF » qui sont toujours en grève, ces fonctionnaires qui glandent etc….
L’agent devient rouge, mais pas par la chaleur, par la colère que lui fait monter cette effrontée.
Tous les gens présents sont choqués de l’aplomb de la demoiselle et de ces propos.
L’agent monte le ton et la somme de se tenir tranquille, la voilà qui explose littéralement quand elle voit son train partir…
Elle le tient pour responsable, et l’invective.
C’en est trop, l’agent l’empoigne par le bras et la traine dans un bureau annexe.
Il l’assoit de force et commence à lui faire la morale sur un ton très sévère, son regard est noir et des éclairs sortent tellement il est excédé.
Succube commence à se sentir mal à l’aise et souhaite partir. Il refuse et lui demande des explications sur son comportement.
Elle lui répond très naturellement qu’elle ne voulait pas rater son train et que si les gens n’avaient pas fait d’histoires elle serait en train de voyager vers la plage.
Il la réprimande fortement lui disant que c’est elle et elle seule la cause de tout ce tumulte et qu’elle manque d’éducation.
Elle a envie de lui répondre mais son regard la dissuade, elle se tait.
Il en profite pour continuer et lui faire prendre conscience de sa mauvaise foi, de son caractère impossible et lui faire avouer qu’elle s’est mal comportée…
Elle a du mal mais sur l’insistance de l’agent elle finit par avouer qu’elle a exagéré.
Il lui demande ce qu’elle mériterait pour cela et elle le regarde perplexe lui disant qu’elle n’a plus 10 ans et que cela suffit qu’elle en a assez entendu, elle se lève pour partir, et là en une fraction de secondes elle ne comprend pas ce qui lui arrive.
L’agent qui contient difficilement sa colère depuis tout à l’heure la saisie par le bras, la tire jusqu’à lui s’assoit et la jette et le terme est faible en travers de ses genoux.
Elle hurle de rage, il lui dit de continuer que tout le monde l’entend aux alentours, elle se tait immédiatement, il soulève sa jupe, et lui dit qu’elle va recevoir une bonne fessée déculottée pour lui apprendre les bonnes manières.
Elle se débat comme une lionne mais son bourreau est bien plus fort et bloque ses jambes et son bras, de son autre bras il la déculotte d’un geste sec et commence à claquer très fort et très rapidement.
Elle bat des jambes, se rue, se débat, mais rien n’y fait, les claques tombent sèches, et irradie ses fesses. Au bout de quelques minutes, épuisée, elle ne bouge plus, des larmes coulent le long de ses joues.
L’agent claque encore une vingtaine de fois puis s’arrête sans la lâcher. Il contemple ses fesses écarlates, il est fier de son travail.
Il lui parle calmement, elle ne répond pas, elle sanglote.
Il la relève et la console, elle ne bouge pas, complètement choquée par ce qui vient de se passer.
Il lui demande de se reculotter et de se réajuster, ce qu’elle fait immédiatement, puis il lui dit en riant, voilà mademoiselle vous pouvez aller à la plage, il y a un train dans 20mn.
Succube le foudroie du regard, elle se mord les lèvres tant elle a envie de l’insulter.
Aller à la plage se dit-elle, avec les fesses dans cet état et mon bikini ! elle récupère son sac et part en courant, elle rentre chez elle, regarde l’état de ses fesses, et se jette sur son lit en pleurant et finit par s’endormir.
De quoi rêvera-t-elle ? Personne ne le saura….

Commentaires

avatar Sia

Bien fait !
avatar insolite

on ne se moque pas impunément de la casquette du controleur...

Postez un commentaire


Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toute violences conjugales.