Fesséeo > Forum > Le reste

Pour discuter d'autre chose c'est ici !



avatar Héléa

Quand la jalousie vous bouffe la vie

La jalousie, c'est moche. C'est vrai.


Mais il arrive qu'une relation devienne tellement attachante, qu'il devient difficile de "partager" son Monsieur.


On essaie de rester dans le déni, de ne pas y penser, mais c'est là. Caché dans un petit coin de sa tête, et de temps en temps, ça revient.


Se dire qu'on n'est qu'une parmi d'autres.


Même si on n'a pas forcément la même relation que les autres, elles existent.


Alors viennent les doutes, la douleur, et on se demande à quoi bon ?


Parce que le risque, c'est de le montrer. Montrer qu'on ne supporte plus les autres, et risquer de rendre la vie de son Monsieur difficile.


Il y a parfois des décisions à prendre, avant qu'il ne soit trop tard.


C'est très triste, surtout quand c'est une relation forte, mais aller droit au mur n'est pas non plus une solution.



avatar Héléa

Une parmi tant d'autres.

Savoir qu'elles existent, et toutes bien avant moi,

N'est pas chose facile, aisée à accepter.

Mais voilà il le faut, car on n'a pas le choix,

Monsieur n'a pas que moi, tout ça je le savais.


Je n'ai pu m'empêcher, d'imaginer leur nombre

Combien sont elles en tout, ces inconnues qu'il fesse ?

Et moi qui ne peux que rester là dans leur ombre

Me rassure à l'entendre me faire ces promesses.


Que je suis bien la seule avec qui c'est ainsi,

Qu'il m'adore, et aussi que nos jeux sont si forts

Qu'aucune des autres n'a encore réussi

A le rendre autant heureux de ce nouveau sort.


Et hier alors que je lisais sa prose

Sur son blog si connu, des filles en pensionnat

Je découvris qu'en fait nous étions si nombreuses

Dix filles en tout, et ça, je ne le pouvais pas.


Il a gardé sa ligne, c'est comme ça tu acceptes,

Je te l'ai déjà dit, toutes sont mes amies,

Très bien je le comprends, mais je ne suis pas prête,

A faire partie d'un lot, à m'abaisser ainsi.


Et voici donc pourquoi je pris la décision

Déchirante mais saine, tout sauf la jalousie

Et que sournoisement, s'installent les tensions

Moi qui pourtant vivais ma vie à travers lui.




avatar Héléa

N'être qu'une douleur

Il y a la souffrance, il y a la douleur.


Et parfois, on est soi-même douleur et souffrance. Parce que prendre la seule décision possible, c'est bien gentil, mais c'est le cerveau qui décide. Le cœur, lui, va mettre du temps à absorber cette fichue souffrance et ce manque.


On dit qu'il faut laisser le temps faire son œuvre. Hé bien, monsieur le temps, dépêche-toi s'il te plait. Parce que la cigale est paumée, là. Seule et triste. Mais que c'est dur de prendre des décisions parfois.


Et pourtant, que pouvais-je faire d'autre ? Rien. Chacun a le droit d'avoir sa propre vision des choses. Il faut le respecter. Et l'inévitable arrive. Parce que lorsque les choses deviennent inconciliables, il n'y a pas de plan B. C'est comme ça.


Comme je le dis souvent, il y a le jeu, et la vraie vie. On va s'en retourner faire un tour dans la vraie vie. Essayer d'oublier. La tête haute et avec le sourire. Histoire de...
avatar fessee28

Bonjour à toutes !

Je suis un nouvel arrivant sur ce site mais en aucun cas novice dans le milieu de la fessée puisque je suis daddy et fesseur.

Ma fessée préférée étant la déculottée sur les genoux progressive à la main avant de mettre ua coin fesses nues voire en sanglots.

J'aime donner la fessée régressive te sévère toujours après une bêtise.

Je suis ouvert à toute discussion à ce sujet comme vous toutes je pense

Philippe
avatar rouletabille

La révélation

Quelle expérience vous a permis de découvrir qu'une fessée pouvait ne pas être qu'une punition mais une source de plaisir?
En d'autres termes,quelles ont été vos premières émotions sur le sujet?

Derniers connectés



243 inscrits

Avertissement

Ce site est strictement réservé aux adultes.

Il est question de pratiques entre adultes consentants et en aucun cas de la fessée donnée aux enfants.

Nous condamnons toute violences conjugales.